Aliénor mandragore ou le mythe d’Arthur revu par la racine

    Aliénor mandragore_couvAliénor Mandragore, tome 1: Merlin est mort, vive Merlin, Séverine Gauthier et Thomas Labourot. Editions Rue de Sèvres, 60 pages, 12 euros.

    Cette bande dessinée nous plonge dans la paisible magique forêt de Brocéliande, dans le quotidien de la jeune Aliénor, élève un peu dissipée et rêveuse qui suit les cours de druidisme de son père, le grand druide Merlin l’enchanteur (même si elle préférerait se balader tranquillement, insouciante, dans les bois). Jusqu’au jour où, en grande partie à cause de sa vantardise, Merlin est tué par le cri d’une mandragore qu’Aliénor a le don de découvrir. Mais il ne tarde pas à revenir, présence fantomatique rassurante – mais un brin pesante – aux cotés de sa jeune fille. Merlin persuade alors Aliénor de le faire ressusciter, quitte à se lie avec la pire ennemie de son père : la fée Morgane…

    Avec pas mal d’humour et une pointe de poésie, Séverine Gauthier et Thomas Labourot revisitent avec malice les grands mythes arcturiens : Merlin (devenu un druide sympathique mais un peu collant), la Fée Morgane (en adversaire de la vieille sagesse druidique à laquelle elle préfère le savoir de sa grande bibliothèque), la fée Viviane, la “dame du lac”, soeur de Morgane et passablement agacée par la passion que lui voue Merlin, et même Lancelot, fait une apparition en apprenti chevalier. Autre légende à hanter ces pages: l’Ankou, le passeur de la mort en Bretagne, présent comme un gimmick aux basques de Merlin.

    Jouant bien avec ces références, le tout forme une histoire dense, mais joliment enlevée, portée par un dessin expressif et un peu cartoon, avec aussi ses personnages animaliers (et végétaux) qui s’activent en arrière-plan, comme le chat d’Aliénor et sa vindicative racine de mandragore.

    Aucun temps mort en tout cas dans ce premier volume qui permet de replonger avec joie dans les vieux récits revisités avec une note moderne et humoristique.

    avec Juliette Muraz

    Aliénor mandragore_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Lanfeust, l’intégrale passée à la Hachette

    Après d’autres, c’est l’univers de Lanfeust de Troy qui bénéficie d’une “collection” lancée par ...

    Shovel, la vie BD, Harley et rock racontée dans le Courrier picard

    Un portrait haut en couleur d’un auteur picard désormais établi dans l’île de la ...

    Au secours, Marie-Antoinette revient !

    Marie-Antoinette, la Reine fantôme. De Rodolphe (scénario) et Annie Goetzinger (dessins), éditions Dargaud, 66 ...

    Douce Nuit

    Le Sourire de la Nuit, Roxane Marie Galliez (texte), Eric Puybaret (illustration), Editions La ...

    Procès de Luc Leclerc pour le meutre de sa femme en juin 2014 à St Quentin (02)

    Samedi 24 septembre 2016 Chronique d’une catastrophe annoncée Meurtrier d’Amandine en 2014, Luc Leclerc ...

    Hardoc, dessinateur surbooké dans le “Courrier picard”

    Le dessinateur Hardoc, alias le Samarien Vincent Lemaire, à l’honneur dans le Courrier picard, ...