Application du droit d’Azil

    Azil_couvAzil, tome 1: chez Gaëtan Belpincé, Jean-Marie Omont et Charlotte Girard (scénario), Tanja Wenisch (dessin). Editions de la Gouttière, 40 pages, 10,70 euros.

    Nouveau héros jeunesse aux éditions amiénoises de la Gouttière. Azil est un petit ours en peluche qui vivait paisiblement dans un pays inondé de soleil. Jusqu’au jour où la guerre a poussé tout le monde à l’exil. Mais pendant la traversée, il tombe à l’eau. Rejeté sur la plage, il est miraculeusement sauvé par M.Lepillier, un instituteur qui décide d’en faire la mascotte de sa classe de maternelle. Chaque week-end, l’ourson sera accueilli par une des familles d’un enfant de l’école. Le premier tiré au sort est Gäétan, turbulent garçon de la très bourgeoise famille Becpincé. Et Madame Becpincé n’est pas ravie de récupérer ce potentiel “sac à puces”. Déjà qu’un camp gitan s’est installé près de la rivière. Azil va traverser pas mal de péripéties, mais il va découvrir aussi une générosité et une chaleur humaine qui change de celle des Becpincé…

    azil-tome-1-chez-gaetan-becpince-album-omont-girard-wenisch-5L’identification devrait bien fonctionner pour les petits lecteurs (Charlotte Girard s’est inspirée d’un vrai projet pédagogique faisant tourner entre des élèves une petite mascotte). Le projet éditorial d’Azil, lui, n’en est qu’au début, puisque le petit ours est appelé à allé dans les différentes familles de la classe, occasion de découvrir autant de milieux sociaux et de se confronter à diverses problématiques pouvant parler aux enfants.

    Ce premier tome donne le ton, avec sa volonté affichée de prôner la fraternité, de dépasser les idées reçues (ici sur les “gitans”) et d’accueillir les étrangers (avec sa vision allégorique, donc de l’accueil des migrants et de l’application du “droit d’Azil”).
    Cette façon de confronter la fiction gentillette avec les réalités du monde sonne forcément très “politiquement correct”. Mais cela est amené avec une certaine délicatesse. A l’image de l’entame de l’histoire, explicite pour un regard adulte mais traitée visuellement de manière très douce. Il en va de même de l’image du petit ours inanimé au bord de l’eau, rejeté par la mer, qui pourra rappeler celle du petit garçon kurde retrouvé mort sur une plage turque… ou tout simplement une peluche sur du sable.
    Par la suite, les réflexions ingénues d’Azil procèderont du même dispositif de “double lecture”, pour les plus petits et les plus grands.

    Le trait rond, un peu naïf et les couleurs pastels des dessins de Tanya Wenisch apportent aussi de la douceur et un contrepoint sympathique au propos.

    album-page-large-29414

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Elephant Man émouvant en BD aussi

    Joseph Carey Merrick, Denis Van P, éditions Sandawe, 74 pages, 16,95 euros. John Merrick, ...

    Impostures 2: nouveaux détournements de personnages majeurs

    Impostures, tome 2, Romain Dutreix. Editions Fluide Glacial, 56 pages, 14 euros. La bande ...

    Séance de rafraîchissement pour le Transperceneige

    Le transperceneige, l’intégrale, Benjamin Legrand, Jacques Lob, Jean-Marc Rochette, éditions Casterman, 256 pages, 35 ...

    20 albums indispensables à lire cet été

    Toute l’année, les journalistes de l’ACBD, spécialisés en bande dessinée, lisent des milliers d’albums. ...

    Pour l’humour de Dieu

    Y a pas de miracle, Davy Mourier. Editions Fluide glacial, 96 pages, 9,90 euros. ...