Au HSE, c’est la chute finale

    HSE3_couvHSE, tome 3, Xavier Dorison (scénario), Thomas Allart (dessin). Editions Dargaud, 52 pages, 13,99 euros.

    Félix Fox est en plein krach. Si l’action au Human stock Exchange (HSE) du petit vendeur de voitures a monté en flèche, sa vie personnelle a touché le fond. Sa femme l’a quitté, après avoir appris qu’il avait hésité à suivre l’ordre de ses actionnaires, qui lui demandaient de faire avorter sa compagne. Et il se refuse à poursuivre son existence d’homme “coté”. Mais il n’est pas si facile de ressortir du jeu, surtout quand son évaluateur, Simon Sax, fait de Félix le prototype et l’emblème publicitaire d’un “second marché” du HSE où il s’agira de pouvoir coter l’humanité entière…

    Efficace, froid et cynique dans sa dénonciation du monde financiarisé de demain, HSE, après son étonnante idée de “cotation des êtres humains” mise en route dès le tome 1, devait maintenant réussir sa sortie.

    Même si cette conclusion s’avère un peu prévisible sur le fond et déjà vu, dans la forme (avec l’aveu télévisuel en forme de suicide professionnel à scandale), ce triptyque se confirme donc comme une valeur solide dans son genre, avec une cote qui tient bon jusqu’à la fin de ce troisième et dernier épisode. Classique et soigné comme peut l’être le dessin réaliste de Thomas Allart. Ce dernier offre ici, en plus, quelques pleines pages (dont la dernière) à la fois belles et percutantes. HSE3_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Cost killers en série au Parc Zombillénium

    Zombillénium, tome 3 : Control Freaks, Arthur de Pins, éditions Dupuis, 48 pages, 14,50 ...

    Un super-bouquin sur les héros de DC Comics

    DC Comics anthologie, collectif, éditions Urban Comics, 288 pages, 22,50 euros. Une quinzaine de ...

    dessins censurés : une réponse inédite de Bruno Heitz

    L’exposition des “dessins érotiques” censurée par le conseil général de la Somme, que l’on ...

    Un vrai peplum

    Golias, tome 1 : Le roi perdu, Le Tendre et Lereculey. Editions Le Lombard, 48 pages, ...

    Le petit déjeuner, c’est sacré pour Lili Crochette

    Lili Crochette, tome 3: sacrilège au p’tit déj’, Joris Chamblain (scénario), Olivier Supiot (dessin). ...

    La question israélo-palestinienne vue de la France

     Un chant d’amour. Israël-Palestine, une histoire française, Alain Gresh (scénario), Hélène Aldeguer (dessin). Editions ...