Au secours, Marie-Antoinette revient !

    Marie-Antoinette, la Reine fantôme. De Rodolphe (scénario) et Annie Goetzinger (dessins), éditions Dargaud, 66 pages, 14,95 euros.

    Miss Moberty et Miss Jourdain. Ce ne sont pas les héroïnes de cette BD un brin ésotérique, mais les inspiratrices. Ces deux ladies anglaises ont en effet affirmé avoir rencontré en août 1901 le fantôme de Marie-Antoinette. Que les deux auteurs, amateurs assumés de fantômes, tels qu’ils le précisent dans leur avant-propos, se chargent de ranimer. En suivant tout d’abord la même trame, la rencontre avec la reine déchue ayant lieu au Trianon, tant pour les deux miss, que pour pour Maud, élégante artiste des années 30, personnage central dans cet album bien concret, lui. Ou, plus qu’un fantôme à la requête affirmé, la reine décapitée sera, à un moment clé, un véritable ange-gardien, tandis que Maud est poursuivie des attentions interéssées de Rémy, un drôle de bonhomme, à la classe suspecte. Au fil des jours, l’artiste peintre est véritablement hantée par compagne de Louis XVI qui lui livre les détails de sa vie de reine. A en faire palir d’envie les historiens d’une Révolution qui ne renierait pas cette gentille intrigue, agréable et claire-obscure, où Annie Goetzinger saupoudre d’un fort ton pastel approprié des pages dépassant visiblement de loin, les visions initiales des respectables Annie (comme Goetzinger !) Moberty et Eleanor Jourdain, co-auteurs à succès des fantômes du Trianon en 1911. Un siècle plus tard, Marie-Antoinette nous revient donc comme un hommage.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    On se presse moins autour de la BD cet été

    Dans la presse (nationale), BD rime avec été. Plus ou moins. Plutôt moins cette ...

    Woodstock raconté par ceux qui l’ont vécu

    Forever Woodstock, trois jours de paix et de musique, Nicolas Finet (scénario), Christopher (dessin), ...

    Wolinski, l’amour plus fort que la mort

    Fou d’amour, Georges Wolinski, préface Maryse Wolinski. Editions Le Cherche-Midi, 112 pages, 11,99 euros. ...

    Paris en passe d’être gagné pour Schuiten et Peeters

    Revoir Paris, t.1, Benoît Peeters (scénario), François Schuiten (dessin). Editions Casterman, 64 pages, 15 ...

    Backstage, en coulisses avec les Rolling Stones

    Backstage, la genèse des Rolling stones, James (scénario), Boris Mirroir (dessin). Editions Fluide glacial, ...