Banlieues : infos ce qu’il faut

    La banlieue du 20 heures, Helkarava, d’après une enquête de Jérome Berthaut. Editions Casterman, coll. Sociorama, 168 pages, 12 euros.

    D’un côté des sociologues amateurs de BD qui veulent accompagner la transformation graphique de leurs enquêtes ; de l’autre des auteurs de BD curieux de sociologie qui créent des fictions à partir de ces réalités du terrain. C’est le concept et l’objet de la collection « sociorama » chez Casterman. Parmi d’autres milieux très divers (du tournage d’un film porno à la vie d’une caissière de supermarché), c’est le sujet – sensible – du traitement journalistique des banlieues qui est ici mis en scène par Helkarava, d’après une enquête en immersion au sein de la rédaction du JT de France 2 réalisée par Jérôme Berthaut…

    Journaliste précaire, Jimmy Tendini se voit offrir la chance d’un CDD au sein du service « société » (faits divers) d’une grande chaîne télévisée publique. Brieffé rapidement par la cheffe de service (bientôt promue rédac chef adjointe), il y découvre divers profils et facette de la profession : Geoffrey, le bon pro toujours speedé, Bertrand le vieux fait diversier au riche réseau de contacts, Kadisha la reporter intrègre et frustrée, les « JRI » (journalistes reporters d’images, chargés des prises de vue) et le présentateur-vedette autour de qui se concentre toute l’équipe. Il va aussi rencontrer une figure centrale pour ses productions au-delà du périphérique : Othmanne, une « source » sûre capable de trouver sur le champ un apprenti braqueur ou un gang de filles black… Entre les contraintes de production et les stéréotypes imposés (sans oublier l’espoir de voir son contrat prolongé), Jimmy va devoir aussi jongler entre son éthique et les « nécessités » du direct…

    S’il s’agit bien ici de « la banlieue du 20 heures », c’est finalement plus le 20 heures que la banlieue qui est au cœur de ce petit ouvrage. La banlieue comme cadre révélateur des pratiques et des dysfonctionnements du journalisme télévisé. L’image qui en est donnée est moins caricaturale que celle que ce JT donne à voir de la réalité sociale. Des soutiers au présentateur-vedette, toute l’organisation d’une rédaction est évoquée, dans son travail au quotidien et aussi dans sa réalité sociologique (grâce à l’astuce de « fiches portraits » détaillant à la fois la formation, les origines familiales et le salaire des différents journalistes – de 2000 euros bruts pour un CDD aux 20 000 euros et plus du présentateur du 20 heures).

    Une fois familiarisé avec le trait caricatural et un peu brut d’Helkarava (issu des blogs et qui signe là sa première BD pro), cette immersion dans une rédaction s’avère prenante et éclairante. Et la démonstration finale du montage orienté d’un sujet sur les gangs de filles se montre assez implacable. Moins d’une volonté de manipulation que de l’inertie et des réflexes de production de l’info. Un livre qui aurait sa place dans toute les écoles de journalisme. Ou dans les chaînes de télé, si quelqu’un avait le temps de le lire ce petit bouquin carré sur un monde qui ne tourne pas très rond.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    20 albums indispensables à lire cet été

    Toute l’année, les journalistes de l’ACBD, spécialisés en bande dessinée, lisent des milliers d’albums. ...

    Ensemble, tout est possible

    Les zépatantes zaventures des Pieds Nickelés, « €ns€mbl€, tout €st possibl€ », Corteggiani et ...

    Dédicaces de Dillies et Hautière à Amiens dans le Courrier picard

    un joli article au sujet de la séance de dédicaces de Régis Hautière et ...

    La bande dessinée, ça roule dans l’Oise

    L’association amienoise On a Marché sur la Bulle et la médiathèque départementale va lancer ...

    Philo et BD, un mariage d’amour ou un mariage de raison ?

    Super-héros & philo, Simon Merle. Editions Bréal, 112 pages, 20,50 euros La philosophie est-elle ...

    Spirou sensibilisé pour la planète Terre

    Numéro spécial (un de plus) pour Spirou, ce mercredi. Et sujet “globalement concernant”: la ...