BD d’ici et d’ailleurs au Salon du livre de Creil

    Près d’une trentaine d’auteurs de bande dessinée seront au 27e Salon de Creil, ce week-end.

    Derrière la très belle affiche, signée Jung, le 27e Salon du livre et de la BD de Creil affiche aussi un beau programme, orchestré cette année autour de la thématique de l’étranger (“Né quelque part”), entre référence à la chanson de Maxime Le Forestier et centenaire de la naissance d’Albert Camus

    Côté bande dessinée, près d’une trentaine d’auteurs seront présents sur le week-end. Plus ou moins “étrangers” à la Picardie.

    Parmi les auteurs établis en région, on pourra retrouver l’Amiénois Greg Blondin (Muslim Show), qui a été en résidence dans la ville du sud-Oise de février à juin et qu’il présentera à l’occasion du salon le livre réalisé avec des jeunes sur le thème des “origines”. Sinon, quelques autres Picards bien connus seront de la partie, comme Alex-Imé, (La crise, quelle crise), Damien Cuvillier (La guerre secrète de l’espace), Daniel Goossens (Sacré comique) et le “local de l’étape” – et cheville ouvrière du salon – Greg Tessier (Mistinguette).

    Côté “étrangers”, et très éclectiques, on trouvera, notamment Vincent Bailly (Un sac de billes), Kokor (Mon copain secret), Thierry Martin (Myrmidon), Renard (La crise, quelle crise), Lionel Richerand (Dans la forêt), Joël Alessandra (et ses femmes du sud, Escales en femmes inconnues), Pascal Croci (Adolphe), Sti (Ze Jacky Touch), Stivo (Jean-Kader) ou Tarek (Le concierge).

    Auparavant, le BD Bus de l’association On a marché sur la bulle et de la bibiothèque départementale de la Somme sera présent sur le parvis de la Faïencerie, jeudi 21 et vendredi 22 novembre, pour des rencontres autour de la bande dessinée avec des scolaires.

    Samedi 23, à 11 heures, aura lieu la remise des prix, dont celui de l’auteur BD adultes, de l’association La Ville aux livres et de l’auteur BD jeunesse, décerné par le Conseil régional de Picardie.

    27e salon du livre et de la bande dessinée de Creil, du mercredi 20 au dimanche 24 novembre, Espace culturel La Faïencerie, Allée Nelson, Creil. Entrée libre et gratuite.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Blaireau, Carol et les présidents

      Ce n’est pas tous les jours que deux présidents de rencontrent. Eric Sampité, ...

    E.-P. Jacobs, un auteur de papier

    La marque Jacobs, une vie en bande dessinée, Rodolphe et Louis Alloing. Editions Delcourt, ...

    Des dictateurs du XXe siècle 2.0 mais pas très nets

    ennemisdavant.com, toutes les grandes figures du XXe siècle enfin sur le Net, Emmanuel Reuzé ...

    Le grand art de Hergé au Grand palais

    Grande première au Grand Palais, qui ouvre ses portes à un dessinateur de BD. ...

    Le retour des petits Oms

    Oms en série, tome 2: l’exom, Jean-David Morvan (scénario), d’après le roman de Stefan ...

    Camille redouble et Jourdain s’attendrit

         Parfois, le journalisme – comme les femmes – me piège. Te souviens-tu lectrice ...