BD : du tourisme, et encore de l’invasion !

    Bonne arrivée à Cotonou,

    Chez Dargaud !
    Chez Dargaud !

    Un décor très kitsch, plus qu’inspiré par l’Afrique : masques, peaux de bêtes, plantes exotiques encombrent l’appartement parisien de Charles. Celui-ci est obsédé par ce continent lointain où il n’a jamais mis les pieds et puis, un beau jour, il gagne un concours organisé par le cacao Banania (celui du tirailleur sénégalais, évidemment). Son prix ? Rien moins qu’un safari au Bénin ! Le rêve prend corps. Mais entre le rêve et la réalité, il y a parfois tout un monde…

    Perdu dans son monde onirique, Charles va succomber à tous les pièges à touristes. Sur le mode comique Anne Barrois nous montre comment les fantasmes d’un homme peuvent lui créer des œillères. Loufoque et bourré de pièges, ce séjour africain s’impose comme un contrepoint aux nostalgies de la coloniale. Le dessin de Chauzy, luxuriant et animalier, est plein de charme cocasse. Amusant et léger, cet album qui compile tous les préjugés français sur l’Afrique pèche peut être de cette accumulation en n’offrant qu’un survol de ces fantasmes sans entrer jamais nettement à l’intérieur du sujet.


    Bonne arrivée à Cotonou, Anne Barrois et Jean-Christophe Chauzy. Editions Dargaud, 48 pages ; 13,50 euros.

    La fin de la genèse

    Moi, Dragon, tome 1 : La fin de la genèse,  Juan Gimenez. Editions le Lombard, 56 pages, 13,50 euros.
    Moi, Dragon, tome 1 : La fin de la genèse, Juan Gimenez. Editions le Lombard, 56 pages, 13,50 euros.

    Une petite troupe de troubadours itinérants appréciée de la famille royale vient d’arriver au château de Rosentall où tout est prêt pour l’anniversaire du Roi Belmonth. Pour les troubadours, la fête sera double, l’une des leurs va accoucher. Mais tout ceci n’est qu’une apparence car, dissimulée dans la forêt, l’armée de Made Trofen (prétendante évincée du trône par Belmonth) attend l’instant crucial pour attaquer la forteresse. Pendant ce temps, les soubresauts du volcan Ferona annoncent le réveil de Madragon, le Grand Dragon…

    Voici un album surprise. Nous connaissions Gimenez comme un excellent auteur de science fiction et le voici qui tranche de taille et d’estoc dans l’heroic fantasy. De l’heroic fantasy très pure avec une entrée en matière des plus classiques pour cadrer l’histoire et des personnages complexes et riches de potentialités. D’emblée, un récit haut de gamme et prometteur d’autant que la qualité des dessins apportent encore un plus.


    Moi, Dragon, tome 1 : La fin de la genèse,  Juan Gimenez. Editions le Lombard, 56 pages, 13,50 euros.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Pochi et Kuro, diablement savoureux

    Pochi et Kuro, tome 1 et tome 2, Matsumoto (scénario et dessin). Éditions Kazé, ...

    Les pompiers en version “allumeuses” chez Bamboo

    Flammes au volant, tome 11 ; Scénariste : Christophe Cazenove ; Dessinateur : Stédo. 48 ...

    Epiphanie boréale avec des renards pendus

    La forêt des renards pendus, Nicolas Dumontheuil, d’après le roman d’Arto Paasilinna. Editions Futuropolis, ...

    Les belles âmes de Dublin de Kokor

    Supplément d’âme, Kokor, éditions Futuropolis,130 pages, 19 euros. Le Havrais Kokor (auteur notamment de ...

    Shelton & Felter sortent bien de la mélasse

    Shelton et Felter, tome 1: la mort noire, Jaques Lamontagne. Editions Kennes, 48 pages ...

    Benalla, émois et rappel des faits

     Benalla et moi, les dessous de l’affaire par ceux qui l’ont révélée, Ariane Chemin ...