Belmondo et Thomas

    Les éditions Nouvelles Lectures proposent de découvrir Belmondo & moi, le premier livre numérique nostalgique. Belmondo & moi, est-il un essai, un roman, une biographie ? Un peu tout cela à la fois… Vous avez aimé Belmondo au cinéma, alors vous aimerez ce texte court, nostalgique et littéraire qui revisite la filmographie de l’acteur préféré des Français. Belmondo & moi, c’est un hommage original et décalé à la star de nos dimanches soirs. Son auteur est Thomas Morales. Entre anecdotes de tournage et souvenirs d’une époque enchantée, l’écrivain et journaliste vous propose de lire aussi une véritable histoire d’amour. Belmondo & moi met des mots sur un acteur magnifique et incorrigible qui a largement inspiré notre façon d’être et de vivre.
    Belmondo & moi, Thomas Morales, Nouvelles Lectures, www.nouvelleslectures.fr (Il est en vente dans les gra

    L’excellent écrivain Thomas Morales.

    ndes librairies numériques, notamment Amazon, iBooks, Numilog, ePagine, Kobo, Fnac, Nolimstore, Gibertjeune, Bookeen store.)

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Les pruniers, la tulipe de Hollande et la chamelle de Nora

     Lady Lys, avec son accent birkinien so british, est décidément très distrayante. Comme elle ...

    City Hall 4 et 5, déjà collector

    Pour la sortie du tome 5 de City Hall, les éditions Ankama lancent une ...

    10 ans de Papiers nickelés

    Papiers nickelés, la revue de l’image populaire fête ses dix ans et 40 numéros. ...

    Robot pour être vrai

    Adulteland, Oh Yeong Jin. Editions FLBLB, 272 pages, 15 euros. Dans un futur proche, ...

    Caen, faut y aller…

    Pas si loin d’ici, le Mémorial de Caen mérite le détour. Au-delà de ses ...

    Un pur bonheur

     Concis, élégant, irrévérencieux, subjectif, vachard, «Mufle », dernier roman d’Eric Neuhoff, est un véritable petit ...