Benoîte et Catel Prix Artémisia 2014

    Catel, lors de sa venue à Amiens, pour les "Lundis de l'égalité"

    Ainsi soient elles ! Catel, pour son travail sur Benoîte Groult, a été, assez logiquement (enfin, disons qu’on l’avait un peu pressenti…) à l’honneur du Prix Artémisia, dont la septième lauréate a été dévoilé ce 9 janvier, date choisie pour être celle de l’anniversaire de naissance de Simone de Beauvoir.

    Réunissant des albums “réalisés intégralement par une ou plusieurs femmes“, le Prix Artémisia vise, est, au-delà de ce critère féministe, assez large, pouvant mettre en avant une découverte tout comme récompenser une dessinatrice confirmée.

    Pour le coup, avec ce roman graphique en forme de making of d’une rencontre d’amitié qui dure, le jury a fait coup double. Primant un album de facture assez originale et saluant une oeuvre déjà structurée – et très cohérente avec la logique féministe d’Artémisia. Après Kiki de Montparnasse et Olympe de Gouges, et en attendant, peut être Joséphine Baker – comme l’auteur l’avait évoqué lors de son récent passage à Amiens – Catel fait revivre une des grandes figures du mouvement féministe de l’émancipation des femmes.

    Accessoirement, on notera que la Maison de l’égalité et l’association On a marché sur la Bulle ont du nez pour leurs “lundis de l’égalité” à thématique BD, qui auront donc vu passer, pour des échanges intéressants, deux auteures (pour le coup la féminisation s’impose) primées : Catel en ce début d’année et Julie Maroh (inspiratrice avec Le Bleu est une couleur chaude de la palme d’or de Cannes) en 2013 !

    Le prix Artémisia sera remis officiellement le 16 janvier.

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    L’émouvant destin de Tomoji par Taniguchi

    Elle s’appelait Tomoji, Jirô Taniguchi. Editions Rue de Sèvres, 170 pages, 17 euros. Il ...

    Planète Jodorowsky

    On savait déjà qu’Alexandro Jodorowsky, créateur avec Moebius, de l’emblématique série L’Incal chez Les ...

    Le chevalier escargot qui sait prendre son temps

    Le chevalier Ventre-à-Terre, Gilles Bachelet, Seuil Jeunesse, 15 euros. Oyez, Oyez Braves gens ! ...

    J’écoute Jethro Tull, je pense à Cendrars

      Serait-ce l’âge qui agit, qui pèse et qui nuit? Il y a encore ...

    Pures découvertes de la bande dessinée

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Kid Paddle et la Mad Fabrik rejoignent Glénat

    Les éditions Glénat rachètent la maison d’édition belge de Midam, Mad Fabrik. Au 1er ...