Bon sang, mais c’est bien sûr, Jacques Debary est mort

    Jacques Debary, le commissaire Cabrol des «Cinq dernières minutes» (et inspirateur de celui de la Rubrique-à-brac) est décédé vendredi, à l’âge de 97 ans, a-t-on appris aujourd’hui.

    Comédien de théâtre, de cinéma et de télévision, Jacques Debary restera dans  les mémoires pour avoir incarné pendant une quinzaine d’années le commissaire Cabrol des “Cinq dernières minutes”

    Pourquoi l’évoquer ici ? Pour deux raisons. Il était né à Saint-Quentin, dans l’Aisne et avait d’abord été instituteur en Picardie, avant d’entamer une seconde carrière d’acteur.

    Mais, indirectement, il aura été à l’origine d’une des figures “emblématiques” de la bande dessinée franco-belge. C’est lui qui a inspiré, en effet, le personnage du commissaire Chabrol des Rubriques-à-Brac de Gotlib. Un policier qui, avec son accolyte Bougret, menaient des enquêtes absurdes ayant toujours pour coupable Georges Jacques Babylas… “Bon sang mais c’est bien sûr !“, comme le disait déjà, dans sa phrase fétiche Jacques Debary dans les Cinq dernières minutes.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    • YANN

      Quelques erreurs à rectifier dans votre article.
      Jacques Debary n’a jamais prononcé la phrase « Bon sang mais c’est bien sûr ! »… C’est un de ses prédécesseurs, Raymond Souplex qui prononçait « Bon dieu ! Mais c’est bien sûr ! » à la fin de chaque épisode de la série télévisée policière Les Cinq Dernières Minutes. Et les personnages de la bande dessinée Rubrique-à-brac créée par Gotlib ont pour noms Bougret et Charolles (et non Chabrol comme à la télévision)…

    • YANN

      Quelques erreurs à rectifier dans votre article.
      Jacques Debary n’a jamais prononcé la phrase « Bon sang mais c’est bien sûr ! »… C’est un de ses prédécesseurs, Raymond Souplex qui prononçait « Bon dieu ! Mais c’est bien sûr ! » à la fin de chaque épisode de la série télévisée policière Les Cinq Dernières Minutes. Et les personnages de la bande dessinée Rubrique-à-brac créée par Gotlib ont pour noms Bougret et Charolles (et non Chabrol comme à la télévision)…

    • YANN

      Quelques erreurs à rectifier dans votre article.
      Jacques Debary n’a jamais prononcé la phrase « Bon sang mais c’est bien sûr ! »… C’est un de ses prédécesseurs, Raymond Souplex qui prononçait « Bon dieu ! Mais c’est bien sûr ! » à la fin de chaque épisode de la série télévisée policière Les Cinq Dernières Minutes. Et les personnages de la bande dessinée Rubrique-à-brac créée par Gotlib ont pour noms Bougret et Charolles (et non Chabrol comme à la télévision)…

    • Daniel Muraz

      Bon sang, mais c’est bien sûr… qu’il s’agit du commissaire Charolles dans la Rubrique-à-Brac de Goscinny. Merci de la correction ! Pour Raymond Souplex, je ne le savais pas, mais je vous fait confiance. Merci encore.

    • Daniel Muraz

      Bon sang, mais c’est bien sûr… qu’il s’agit du commissaire Charolles dans la Rubrique-à-Brac de Goscinny. Merci de la correction ! Pour Raymond Souplex, je ne le savais pas, mais je vous fait confiance. Merci encore.

    • Daniel Muraz

      Bon sang, mais c’est bien sûr… qu’il s’agit du commissaire Charolles dans la Rubrique-à-Brac de Goscinny. Merci de la correction ! Pour Raymond Souplex, je ne le savais pas, mais je vous fait confiance. Merci encore.

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Un pur bonheur

     Concis, élégant, irrévérencieux, subjectif, vachard, «Mufle », dernier roman d’Eric Neuhoff, est un véritable petit ...

    Hugues Hairy : « L’Historial : un musée humaniste »

     Ancien conservateur, cheville ouvrière de la grande institution de l’est de la Somme, Hugues ...

    A 40 ans, Angoulême fait le mûr

    Le 40e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême débute ce jeudi. Jusqu’à dimanche, ...

    Christophe: le neveu de la nuit

         Christophe à la Maison de la culture d’Amiens, un début de nuit ...

    Buffalo Runner ou la longue nuit du western

    Buffalo Runner, Tiburce Ogier. Editions Rue de Sèvres, 80 pages, 17 euros. Tiburce Ogier ...

    Philo et BD, un mariage d’amour ou un mariage de raison ?

    Super-héros & philo, Simon Merle. Editions Bréal, 112 pages, 20,50 euros La philosophie est-elle ...