Space Boulettes_couvSpace boulettes, Craig Thompson. Editions Casterman, 328 pages, 24,95 euros (édition luxe cartonnée sous jaquette-rhodoïd 33 euros).

    Un nouvel album de Craig Thompson, l’auteur mondialement reconnu de Blankets et Habibi est forcément un événement. Même (et surtout) quand il change de genre comme avec ce Space Boulettes, space-opera jeunesse que l’on attendait pas forcément de lui.

    L’espace est désormais très habité, mais la société n’a pas dépassé ses clivages sociaux. Les privilégiés vivent dans des stations orbitales de luxe fermées, les autres vivent dans les “roïdes” (autour d’astéroïdes) et s’affairent à diverses tâches subalternes comme la récupération d’épaves ou, plus essentiel, la récupération des “troncs” (les excréments) des baleines de l’espace, devenus la seule énergie depuis l’épuisement de toutes les ressources naturelles.
    Gren est l’un de ces “bûcherons de l’espace”. Tandis que Céra, son épouse, est remarquée pour ses talents de styliste et admise à la station de luxe Carapalace, il s’engage dans une mission confidentielle et disparaît. Et en plus, une “diarrhée de baleines de l’espace” menace les stations orbitales. Leur jeune fille, Violette, part alors à la recherche de son père, accompagné de ses deux nouveaux amis, Eliott un petit poulet sujets à hallucinations et Zacchée, le dernier des lumpkins…

    Lors de sa venue à Amiens, voilà deux ans, Craig Thompson nous avait confié son idée de se lancer dans un projet complètement différent. Voilà qui est fait avec Space Boulettes. Et bien fait !

    Entre Valérian, La Guerre des étoiles et Sardine dans l’espace, Space Boulettes embarque le lecteur dans une odysée galactique pleine de fantaisie, avec ses baleines de l’espace, ses gangs de motards interstellaires, sa faune alien bizarroïde. Et ses 328 pages se lisent d’une traite, pris sous le charme de Violette, la courageuse petite fille, ses étonnants amis et les multiples péripéties qu’ils vont avoir à traverser.

    Nourrie de la pop culture SF des années 80, Craig Thompson multiplie les clins d’oeil et les références, aux grands “classiques” du (sous)genre, de Star Wars donc aux Goonies ou au Guide du routard galactique, mais aussi à la Bible ou à Moby Dick. Il transpose également dans son récit des aspects de la société américaine d’aujourd’hui (pas forcément perceptibles pour un public français, mais bien décryptés dans l’intéressant dossier en complément de l’album). Et derrière l’aventure purement rocambolesque, trouvent place des thèmes plus graves et universels, comme l’amour familial, la crise énergétique, les désastres écologiques ou une certaine forme de lutte des classes. Un contenu qui, sans alourdir le rythme du récit, lui donne de l’épaisseur et enrichit sa lecture pour tous les publics.

    Quand au dessin, si la pureté du trait qui faisait la beauté d’Habibi ou Blankets s’efface un peu derrière la mise en couleurs (au demeurant réussie et adaptée au style de l’histoire), le style graphique de Craig Thompson est toujours bien là, dans le dessin des personnages et le soin minutieux apporté à ses planches, foisonnantes de détails. De quoi inciter à se plonger et à revenir sur ces belles planches.

    Bref, une nouvelle grande odyssée de l’espace qui se parcourt avec un plaisir enfantin. Un vrai bonheur.

    Space Boulettes_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Les mémoires de quartiers populaires d’Amiens en manga

    Neuf auteurs, de 14 ans à 16 ans, collégiens à Etouvie et César-Franck à ...

    Tempêtes sous un crâne

    Mille tempêtes, Tony Sandoval. Editions Paquet, 144 pages, 20 euros. Adolescente rêveuse et mélancolique ...

    Un dictionnaire lumineux, éclairant

           Avec son Dictionnaire chic de littérature française, Christian Authier nous régale ...

    Les Pandas à soutenir du turbo-dessinateur picard Mast

    Précurseur du “turbomédia”, le Saint-quentinois Jean-Louis Reiprich,  plus connu dans le milieu de la ...

    Rencontre d’un drôle de type d’Ovniens

    Les Ovniens, Jean-Luc Coudray (scénariste), Philippe Coudray (dessinateur). Editions La Boîte à bulles, 64 ...