Ca ne rigole plus dans la presse satirique

    Les deux titres de presse satiriques, Charlie Hebdo et Siné Mensuel lancent des appels aux dons. La situation financière est critique et la survie des journaux est en jeu.

    sine-mensuel-36Charlie-Hebdo-couvSemaine

     

    Ceux qui pensaient rigoler cette semaine, avec Charlie Hebdo et Siné Mensuel en seront, en partie, pour leurs frais. Non pas ces journaux déméritent particulièrement. Au contraire…

    Charlie s’offre une belle couv’ de Tignous sur les clowns effrayants (idée reprise en moins percutant par Geluck dans Siné d’ailleurs) et une page hilarante de Luz imaginant de nouveaux “reality show politiques” après le projet de D8. Sans compter un papier enflammé sur Sivens de Paul Klein et un intéressant décryptage de Fabrice Nicolino sur les dessous des concepteurs de ponts ou de barrages (qui compensent le billet médiocrement écolophobe de Iegor Gran, illustrant au moins le pluralisme dans l’équipe).
    Côté Siné mensuel, en plus d’un bon dossier sur “le retour des réacs” et pour s’en tenir aux dessinateurs, Jiho est toujours en grande forme, ainsi que Lindingre (avec un excellente mise en parallèle critique de l’Espagne de 1936 et de l’Etat islamique en Irak en 2014), Mix & Remix (sur Ebola) et Diego Aranega en son “jardin zen”. Le mensuel poursuit aussi sa rubrique “La bande des Siné”, d’interviews des dessinateurs collaborateurs du journal. Après Jiho et Carali, c’est Berth qui se dévoile. Enfin, les dessinateurs font montre aussi d’un bel esprit d’auto-dérision dans la double page consacrée aux ennuis financiers du titre.
    Car, en effet, s’il s’agit là de numéros talentueux et qui en donnent pour son argent… C’est bien là, aussi, que se situe le problème.

    Charlie Hebdo et Siné Mensuel se retrouvent… dans la mouise

    sine-a-poilSiné avait déjà lancé un appel à l’aide, le mois dernier. Il continue à jouer la carte de la transparence, et lance cette fois un SOS. La situation financière ne s’est pas améliorée suffisamment, malgré les 85 000 euros de dons reçus à l’automne 2013 et les 13 500 euros obtenus suite à l’appel du mois dernier.
    Trop peu pour envisager un avenir au-delà de 2014” affirme le magazine, qui détaille ses frais (65 000 euros par numéros) et évoque des ventes en baisse (de 19 000 à 15 000 exemplaires). Et cette fois, c’est clair, en absence de rentrées conséquentes, Siné Mensuel s’arrêtera après son numéro de ce mois de décembre.
    Siné consacre sa “Zone”, rageuse et un peu désespérée à cette situation ainsi qu’un appel sur le site et ajoute quelques dessins d’autoportraits en patron de presse fauché.

    Si la rupture entre Siné et Charlie Hebdo avait été brutale et houleuse, les deux journaux satiriques se retrouvent aujourd’hui, dans leur mouise financière.

    Charlie-dessinDans Charlie, c’est Charb qui adresse un appel à la “mobilisation générale” dans un encart tricolore, où il détaille, là encore, le bilan morose de son journal et analyse la situation plus générale de la crise de la presse. Et s’il ne donne pas d’échéances, ni de chiffres, le directeur de Charlie souligne aussi que “les ventes ne couvrent plus le coût de fabrication du journal, sa viabilité est menacée“.

    Cet appel à l’aide relayé notamment dans les Inrocks et par Laurent Ruquier, qui a consacré un joli petit éditorial à la survie de la presse satirique.

    Et malgré les antagonismes et les rancunes entre Charlie et Siné Hebdo, on peut aussi, en tant que lecteur et défenseur du pluralisme de la presse satirique, donner aux deux titres à la fois. Ici Siné et là Charlie.

    Sans oublier que le meilleur moyen de défendre l’existence d’un journal… est encore de l’acheter avant qu’il ne soit trop tard (3 euros toutes les semaines pour Charlie Hebdo et 5,50 euros par mois pour Siné Mensuel) !

    [youtube]http://youtu.be/-Cc3VSMJ35Y[/youtube]

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Certains tirent d’autres se tirent !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    A l’abordage d’Algapower

    Mermaid Project, tome 4, Corine Jamar et Léo (scénario), Fred Simon (dessin). Editions Dargaud, ...

    Mai 68 (4/6) : Le Grand Duduche, génération 68

    68, les années Cabu: le Grand Duduche. Editions Glénat, 96 pages, 6,95 euros (version ...

    Jeux concours Hippodrome

    Gagnez 8 places pour une journée  dans l’univers hippique de l’Hippodrome d’Amiens le dimanche 26 février ...

    Un auteur de BD interdit de séjour en Israël

    Un auteur BD interdit de séjour à cause de ses albums. C’est la mésaventure ...

    Un cahier spécial pour le festival

    J-4 17e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens. (version ré-actualisée). En “primeur”, voici la ...