Captain’ Swing, étude sur un combattant de la liberté

    La saga du Capt’ain Swing, Jean-Luc Biville. Editions de Varly, 288 pages, 35 euros.

    Des années 1950 à la fin des années 1980, les kiosques à journaux croulaient sous les petits formats. Des centaines de titres bon marché, la plupart  en noir et blanc, étaient publiés régulièrement. Aujourd’hui, Capt’ain Swingest l’ultime survivant de ce qui, pour certains, peut être considéré comme un âge d’or de la BD. C’est sur ce survivant que Jean-Luc Biville se penche dans une monographie aussi nostalgique que passionnée de 288 pages. En plus de la présentation des personnages et des auteurs, le contexte historique et géographique des récits est abordé avec un portrait des participants de la guerre d’indépendance qui allait aboutir à la formation des Etats-Unis.

    Emporté par sa passion pour le héros de sa jeunesse, Jean-Luc Biville ne se contente pas d’aligner les couvertures, il donne également le résumé des 281 épisodes originaux publiés en France. Des crayonnés, des anecdotes, des planches égarées et inédites agrémentent cette étude richement illustré qui comporte également une grande part des couvertures des éditions française et italienne (l’édition originale) mais aussi des éditions plus exotiques (Grèce, Turquie, ex-Yougoslavie et Norvège) qui donnent à ce héros une véritable dimension européenne. Se lisant presque comme un roman, La saga du Capt’ain Swing est une véritable mine d’informations pour (re)découvrir un héros invincible et ses héroïques compagnons, “les Loups de l’Ontario“, dans leur lutte contre les Tuniques rouges.

    Cet ouvrage permet aussi de faire remonter au jour ce que furent les petits formats : une source de plaisir à la portée de tous grâce à un petit prix. Une politique commerciale que la dictature des albums cartonnés (une spécialité française) a réduit à néant. Dommage, dommage ! En période de crise économique et de chômage intensif, il faudrait peut-être songer à donner des petits frères au capt’ain Swing.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Sur la route… de l’horreur

    Severed, destins mutilés, Scott Snyder, Scott Tuft, Attila Futaki, éditions Urban Comics (coll. Indies), ...

    Pascal Brutal, champion du monde !

    Pascal Brutal, tome 4: le roi des hommes, Riad Sattouf. Editions Fluide glacial, 48 ...

    Un hôtel sur la bonne voie

    RN83, tome 1: l’hôtel, Fabrice Linck (scénario). Editions du Long Bec, 48 pages, 14,75 ...

    Lord Baltimore, un nouveau chasseur de vampires

    Lord Baltimore, tome 1: quarantaine, de Mike Mignola, Ben Stenbeck, editions Delcourt, 146 pages, ...

    U-book dans le Pacifique

    Pacifique, Romain Baudy, Martin Trystram, éditions Casterman, 80 pages, 15 euros. Voilà un premier ...

    Tintin chez les soviets au top des ventes

    La version en couleurs de Tintin au pays des Soviets, sortie le 11 janvier ...