Charlie hebdo honoré par la bande dans dBD

    dBD dessins de presse couvLe mensuel dBD sort un hors série réussi et original, en hommage à Charlie hebdo.

    On n’est plus trop “Charlie” en ce moment. Et question “nationale”, l’union a un peu laissé placé au Front… Bref, ce hors série (n°14) de dBD paraîtrait presque anachronique. En tout cas, arrivé après la bataille. Et pourtant le résultat est réussi et mérite le coup d’oeil.

    Alors, certes, le contenu ne correspond pas vraiment au titre principal de couv’. Même si l’histoire du dessin de presse et son actualité sont rappelées, à la fois synthétiquement et brillamment, par François Forcadell (l’un des spécialistes français du genre et, entre autre, le premier rédac chef de la Grosse Bertha, en 1991). Et les spécialistes y trouvent quelques petites erreurs factuelles (sur l’histoire ancienne de la caricature notamment).

    Mais l’essentiel (au deux sens du terme), ici, c’est bien Charlie hebdo et ses dessinateurs assassinés…

    Des entretiens qui sortent des sentiers battus

    dBD_dessins_planche_marikaEssentiellement composé d’une grosse douzaine d’entretiens – tous réalisés par le “boss” Frédéric Bosser entre fin janvier et février – ce numéro a le grand mérite de sortir des sentiers battus et d’aller solliciter la parole de proches des disparus pas forcément très médiatisés. On y retrouve bien sûr Patrick Pelloux, l’urgentiste chroniqueur et porte-parole des “survivants”, mais aussi, plus rare Marika, ex-compagne de Charb, longtemps administratrice de Charlie hebdo. Ainsi que Hervé Desinge, pendant vingt ans redac chef de l’Echo des Savanes puis éditeur à Albin Michel BD ou encore Bernard Fournier, ex directeur artistique de l’Equipe (qui y fit collaborer Tignous, Cabu, etc).

    L’autre qualité de ce numéro est de s’être construit en “réseaux”, une rencontre en ayant entraîné une autre, avec Jean-Michel Ribes, Jean Solé, Siné, Pancho, Lefred-Thouron, Numa Sadoul, Hoëbeke et même le Dr Virag, le “bitologue” (sic) de Wolinski.
    Et parmi ces réseaux, dBD fait aussi justice à la proximité de Charb et Wolinski avec la mouvance communiste, avec de belles interviews de José Fort, de L’humanité et de Charlie Bouhana, président de Cuba Si France (connu à Amiens pour sa venue lors de plusieurs soirées organisées par l’association Musique en Utopia). Et tous ces entretiens, menées avec empathie et le style inimitable de Bosser, s’avèrent intéressants et instructifs, brossant un portrait chaleureux et pluriel de la bande à Charlie.

    Enfin, pour l’anecdote “régionale”, on notera la reprise (dans l’entretien avec José Fort) d’un dessin de Charb illustrant l’expo présenté en 2012 à l’ISAM Amiens !

    Contre la paresse intellectuelle et les “faux-culs”

    Seul à en prendre pour son grade (et ce, de divers côtés…): Philippe Val. De quoi pointer encore plus, en creux, la paresse intellectuelle des médias qui se précipitèrent, après le 7 janvier pour recueillir l’avis de l’ex directeur de l’hebdo satirique désormais bien éloigné de celui-ci. Tout comme l’hypocrisie des “faux-culs” – bien alignés par Henri Filippini – qui versèrent des larmes de crocodiles sur le drame de Charlie, après l’avoir totalement ignoré auparavant. Notamment quand celui-ci, à l’automne dernier, était au bord du dépôt de bilan. Ce ne fut pas le cas de dBD comme le rappelle Filipini, tout comme, très modestement, ce fut aussi le cas ici.

    Et comme la presse papier, en général, ne se porte pas si bien que ça, il faut acheter ce numéro, avec sa belle couv’ signée Beb-Deum, richement illustré, maquettée avec clarté et élégance et qui en donne incontestablement pour son argent !

    dBD_cabu

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    De l’archéologie à la résistance FTP, Alain Nice est un passionné

    Médiateur culturel à la conservation des musées du Conseil général de l’Aisne, Alain Nice ...

    Ouf, on peut encore rire de tout !

    Un sondage, commandité par la LICRA affirme que 71 % des Français pensent qu’il ...

    Strip-tease

    Patrick a un peu de mal à comprendre que, même mariés depuis 36 ans, ...

    Des BD pour les enfants

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Dog-Fights bouclé, décollage imminent

    Cette fois, ça y est : le troisième et ultime tome de la série ...

    Game Over dans la BD, c’est drôle !

      Game over, Tome 7: Only for your eyes, Midame, Thitaume et Adam. Editions ...