Des dieux et des hommes, tome 4 : un château en Bavière, Jean-Pierre Dionnet, Ivo Milazzo, Peter Snejberg, 60 pages, 13,99 euros.

    Avec ce tome 4, cette méga-série née de l’inspiration de Jean-Pierre Dionnet trouve son rythme de croisière, accentue son côté “comics”. Et assoit son concept. Chaque album est riche de deux récits, un long et un plus court, avec des dessinateurs différents. Et ces histoires, sans chronologie particulière, révélent progressivement la nature des rapports entre les “dieux” – mutants né le long la route 66, aux Etats-Unis pendant la crise de 1929 – et les hommes. Comment les premiers ont aidé, ou pas, les seconds.

    Ici, dans une aventure résumée – plutôt finement – par Dionnet comme “la rencontre de Jack Kirby et d’Eric Rohmer” – même si on baigne plus dans l’univers des super-héros que dans les intrigues romantiques – deux “dieux”, la Reine des glaces et le Danseur affrontent les Allemands, en février 1945, pour découvrir le secret d’un mystérieux château en Bavière. Occasion de combats homériques contre des robots sortis des films de Fritz Lang. Le dessin très dynamique et proche des comics US du Danois Peter Snejberg (qui est déjà intervenu sur Starman ou Hellboy), donne un ton enlevé et rythmé au récit. L’histoire courte qui termine ce chapitre est un moment de grande tension, où lors d’une réunion au sommet des dieux, ceux-ci doivent déterminer s’ils vont continuer ou non à aider les hommes. Mais le climax est en revanche desservi par le dessin de l’Italien Ivo Milazzo, proche d’une esquisse, et que je trouve – à titre personnel – assez rébarbatif.

    Mais le propre du serial – auquel cette saga fait de plus en plus penser – est de compenser ses faiblesses narratives ou graphiques (ici) par l’imagination du récit. Celle-ci n’en manque  toujours pas !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Premiers de cordée

    L’invention du vide, Nicolas Debon, éditions Dargaud, 80 pages, 16,45 euros. Dépassement de soi, ...

    La biquette du Traquemage s’achève

    x Traquemage, tome 3: Entre l’espoir et le fromage, Wilfrid Lupano (scénario), Relom (dessin). ...

    La guerre d’Algérie d’un conscrit

    Soleil brûlant en Algérie, Gaétan Nocq, d’après le récit d’Alexandre Tikhomiroff. Editions La Boîte ...

    Jean-Louis Crimon a 42 ans de retard

            Jean-Louis Crimon, écrivain et ancien journaliste à France Culture, est ...

    Un harem et des baffes

    Lanfeust Odyssey tome 4 : La grande traque, Arleston & Tarquin. Editions Soleil, 48 pages, ...

    Beau chant choral sur les rives du Kenya

    Kililana song, seconde partie, Benjamin Flao, éditions Futuropolis, 136 pages, 20 euros. Avouons-le, le ...