Derniers souvenirs de Paul Gillon

    Paul Gillon est décédé ce week-end à Amiens, à l’âge de 85 ans. Il vivait, discrètement, depuis une trentaine d’années à Ignaucourt, dans la Somme.

    C’était à la fin du mois de février 2010. La neige blanchissait la région d’Amiens et c’est avec un peu d’appréhension que j’avais pris la route pour Ignaucourt, petit village en pleine campagne, à  20 minutes à l’est d’Amiens.

    C’était là que vivait, depuis trente ans Paul Gillon, l’un des grands noms de la bande dessinée française, maître du style réaliste, qu’il adaptait avec talent à tous les univers (comme le rappelle, avec son habituelle culture encyclopédique Didier Pasamonik dans un post détaillé). Il s’agissait de réaliser avec lui une double page – visible ici – de portrait en situation, posant une personnalité en lien avec son territoire en Picardie. 

    Bien que  souffrant d’arthrose, qui lui rendait la vie – et le dessin – difficiles, l’auteur des Naufragés du temps avait été d’une parfaite délicatesse, hôte attentionné et prévenant, tout comme sa compagne qui l’accompagnait discrètement. Il avait accordé plus de deux heures de son temps au journaliste et au photographe du Courrier picard, se prêtant de bonnes grâces à la séance photo, se souvenant avec précision – et avec une légitime fierté – de son parcours.  Et seules les pauses qu’il s’accordait au cours du récit rappelait les difficultés physiques qu’il endurait. Malgré celles-ci, il nous avait aussi fait visiter son atelier, réaménagé sous les combles, au troisième étage de cette grande bâtisse en briques, un étage colonisé par ses oeuvres et ses archives, soigneusement classées.

    Au-delà de la présence de ses albums, il me laissera le souvenir d’un grand monsieur.

    copyright Fred Haslin / courrier picard
    Le maître à l'oeuvre (photo Fred Haslin / courrier picard)
    copyright Fred Haslin / courrier picard
    Paul Gillon dans son atelier d’Ignaucourt (photo Fred Haslin / Courrier picard)
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Quand “Charlie Hebdo” fait dans l’humour belge

    Ainsi donc, une nouvelle fois, la une de Charlie hebdo aurait fait “polémique” cette ...

    Les “Lulus” de retour en dédicaces à Amiens

    Après une première séance, chez Bulle en Stock, les auteurs de la Guerre des ...

    Un livre poignant sur la mort d’un père adoré…

    Avec «Poupe», roman délicat et très émouvant, François Cérésa rend hommage à son père, ...

    22e Rendez-vous d’Amiens: images d’une première journée de festival

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Paul Gillon a quitté le neuvième art

    La bande dessinée traverse un mois de mai endeuillé : c’est avec une grande tristesse ...

    Encore au coeur de la bataille de la Somme

    La grande guerre de Charlie, tome 3, Pat Mills, Joe Colquhoun. Délirium (ça et ...