Des guerrières joliment destroy

    Les guerrières de Troy, tome 2: l’or des profondeurs, Christophe Arleston, Melanÿn (scénario), Dany (dessin). Editions Soleil, 48 pages, 14,50 euros.

    Voilà trois ans et demi, déjà, qu’on avait laissé la rousse Raya et la blonde Lynche, les deux jolies mercenaires de cette époque  héroïque de Troy, en une bien mauvaise posture. Emprisonnées et torturées par l’imposteur Yquem, suppôt de Myrgl, le monstrueux homme-serpent, elles parviennent finalement à s’échapper, aidées par l’ambigüe Issan, la belle brune.

    Dans cette deuxième tome, Arleston et Melanÿn, alourdissent encore sa charge contre les escroqueries humanitaires et les arnaques à la générosité. La trame principale, elle – la récupération du trésor englouti au fond d’un lac – même si elle ne manque ni de rebondissements, ni de rythme, sert surtout de prétexte à mettre en valeur les personnages. Notamment les trois héroïnes. Et là, Dany s’en donne encore à coeur joie, pour le plus grand plaisir du lecteur. Toujours aussi joliment dessinées, souvent dénudées, ou rarement plus habillées que par un bikini sexy, Lynche, Raya et Issan traversent l’histoire avec un charme et un caractère de plus en plus affirmés. Au delà, Dany restitue le souffle de la grande aventure à travers son dessin très soigné, rehaussé par une belle mise en couleurs.

    Cette plongée dans les temps anciens (autour donc de l’an 1450, alors que les aventures de Lanfeust se déroulent, selon la chronologie de Troy, en 4010), s’achève de belle manière. Pas de quoi, sans doute, susciter une saga de l’ampleur des autres vedettes de l’univers arlestonien, comme Lanfeust ou les trolls, mais un joli plaisir de lecture et un bon moment de détente.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    une Dauphine qui rit jaune

    M’sieur Maurice et la Dauphine jaune,   Bruno Bazile. Treize étrange, 48 pages, 13,90 euros ...

    Une mine d’inspiration sud-américaine

    Le monde du dessous, Didier Tronchet, d’après le roman d’Anne Sibran. Editions Casterman, 64 ...

    Un beau clair de lune mécanique

    Descender, tome 2: Lune mécanique, Jeff Lemire (scénario), Dustin Nguyen (dessin). Editions Urban comics, ...

    Lucy, toujours aux sources de notre humanité

     Lucy, l’espoir,  Patrick Norbert (scénario), Tonino Liberatore (dessin et couleur), Yves Coppens (conseil scientifique et ...

    L’art d’Artemisia

    Artemisia, Nathalie Ferlut (scénario), Tamia Baudouin (dessin). Editions Delcourt, 72 pages, 15,95 euros. Sortie ...