E.-P. Jacobs, un auteur de papier

    La marque Jacobs, une vie en bande dessinée, Rodolphe et Louis Alloing. Editions Delcourt, 112 pages ; 16,95 euros

    By Jove ! La vie de E.-P. Jacobs himself se trouve maintenant en BD. Comme ses héros de papier, le père de Blake, Mortimer and Olrik se retrouve enfermé dans un album. Une petite surprise d’ailleurs que la parution de cet album chez Delcourt, on l’aurait, à priori, vu plutôt au Lombard (éditeur historique) ou chez Dargaud (éditeur actuel). Une surprise qui n’a d’égale  que le regrettable passage au tribunal de cet ouvrage. Les ayants droits des aventures de « Blake et Mortimer » et le groupe Média Participation (Dargaud) qui édite les aventures du duo britannique, considérant le livre comme un plagiat. L’accusation qui portait essentiellement sur la couverture où figurent plusieurs clins d’œil à l’œuvre de Jacobs a été rejetée par le Tribunal de Paris.

    Belge, Jacobs, fils d’un père gendarme et d’une mère au foyer, se détourna assez vite d’une vie d’employé aux écritures pour hésiter entre la carrière de chanteur d’opéra est celle de dessinateur. S’il pendant un temps, il mena les deux en parallèles les circonstances et des rencontres fortuites l’amenèrent à la bande dessinée. C’est par le biais d’anecdotes révélatrices que les auteurs ont choisi de mettre en scène la vie du dessinateur.

    Pas de révélations inédites sur la vie ou le travail de Jacobs dans cet album sympathique mais qui ne fait que survoler la vie d’un des fondateurs du journal Tintin. Pourtant, les plus jeunes trouveront un rappel des relations unissant Jacobs et Hergé avec la mise en évidence de l’égoïsme forcené de ce dernier  qui reprochait à Raymond Leblanc d’éditer des albums « Ne me créez pas de concurrence inutile. Un album de Blake et Mortimer acheté est un Tintin que je ne vendrai pas ».

    On regrettera que les auteurs soient restés à   la surface des choses et n’aient pas tentés de montrer l’influence que les événements vécus par Jacobs eurent sur son œuvre et sa personnalité. Au final, un ouvrage   plaisant mais un peu superficiel.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Imbattable repousse encore un peu plus les frontières de l’art séquentiel

    Imbattable, tome 2: super-héros de proximité, Pascal Jousselin. Editions Dupuis, 46 pages, 10,95 euros. ...

    Les Français sous l’oeil du Belge Kroll

    Les Français vus par un Belge, Pierre Kroll. Editions Les Arènes, 144 pages, 20 ...

    la petite souris qui croque le monde

    L’âge d’or de Mickey Mouse, Tome 3 : 1939 / 1940 – Mickey contre ...

    Magnifique article de Thomas Morales sur le recueil Les Dessous chics

    Chères lectrices… Les Chroniques picardes de Lacoche réunies J’aime les écrivains de la pénombre, ...

    Des Kamarades portés par le souffle de l’Histoire

    Kamarades, tome 2: tuez-les tous ! Benoît Abtey et Jean-Baptiste Dusséaux (scénario), Mayalen Goust ...

    Tolkien, à la guerre comme naguère

     Tolkien, Eclairer les ténèbres, Willy Duraffourg (scénario), Giancarlo Caracuzzo (dessin), Flavia Caracuzzo (couleurs). Editions Soleil, ...