Elric le héros ancien de Moorcock renaît en BD

    Elric – Tome 1 : Le trône de rubis, Michael Moorcock, Julien Blondel, Robin Recht , Didier Poli et Jean Bastide. Editions Glénat, 64 pages, 14,95 euros.

    A la mort de son père, Elric, un albinos souffreteux est monté sur le trône de Melniboné, le plus grand des empires humains, le plus cruel aussi. Mais cette accession au pouvoir suprême ne satisfait pas Yyrkoon, le cousin de l’empereur qui voit en lui un symbole de faiblesse. Pour Yyrkoon, Melniboné doit montrer sa force en versant sans cesse le sang de ses ennemis. L’opposition des deux hommes va tourner au drame… Digne héritier des tragédies grecques, ce récit qui ne recule pas devant la mise en scène à grand spectacle est aussi (et surtout) la représentation d’un homme face à ses démons. Cynique et désabusé, Elric, maître-esclave de Stormbringer, une épée qui a la particularité d’absorber les âmes des êtres qu’elle tue et de transmettre une partie de leur force à celui qui la manie, sera tout à la fois victime de son destin et bourreau de ses amis et de son peuple.

    Barbare et décadente, mais aussi romantique, c’est ainsi que se présentait il y a quelques cinquante ans années la geste d’Elric le Nécromancien, empereur de Melniboné. Dire que le récit de Michael Moorcock fut une surprise et un coup de poing pour les lecteurs est un euphémisme. A l’époque, la fantasy n’avait pas bonne presse, le terrain était occupé par Conan et ses clones qui faisaient preuve de peu d’imagination scénaristique. L’adaptation BD qui nous est présentée ici par les éditions Glénat est saluée par Moorcock “himself” comme la meilleure réalisée jusqu’à présent. De plus, un cahier explicatif de huit pages permet de prendre pied dans le récit et de se l’approprier pleinement. Ce premier tome est un réel sans faute que ce soit au niveau du dessin ou du scénario. Du grand art !

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Astérix et le domaine des Dieux, première Bonne Annonce

    Première bande annonce pour l’adaptation cinématographique et animée d’Astérix, par Alexandre Astier, du Domaine ...

    En mémoire des grands hommes

    Panthéon, le tombeau des dieux endormis, Didier Convard, Eric Adam, Han Neck Han, éditions ...

    Polar fulgurant d’après Internet

     The private eye, Brian K.Vaughan (scénario), Marcos Martin (dessin). Editions Urban comics, 304 pages, ...

    La reine des abeilles au pays angoissant des gratte-ciel

    Gramercy Park, Timothée de Fombelle (scénario), Christian Cailleaux (dessin). Gallimard Bande Dessinée, 104 pages, ...

    Un vrai peplum

    Golias, tome 1 : Le roi perdu, Le Tendre et Lereculey. Editions Le Lombard, 48 pages, ...

    Le Transperceneige explore une nouvelle voie

    Transperceneige, terminus, Olivier Bocquet (scénario), Jean-Marc Rochette (dessin). Editions Casterman, 232 pages, 25 euros. ...