Engeance tout Risque

    Michel Risque tome 1_couvMichel risque, intégrale, tome 1, Réal Godbout (dessin), Pierre Fournier (scénario). Editions de la Pastèque, 192 pages, 26 euros.

    C’est le premier héros moderne de la BD québécoise que les éditions de La Pastèque font revivre, en version intégrale, avec ce premier volume paru l’an passé. En attendant la suite, annoncée pour cette fin d’année ou 2016.

    Héros puis anti-héros sympathique créé par le dessinateur Réak Godbout, rejoint ensuite par Pierre Fournier, Michel Risque a aujourd’hui 40 ans. S’il n’a pas vraiment franchi l’Atlantique, ce gros volume permet d’en découvrir la genèse, en 1975 dans l’éphémère revue La barre à rire, puis de suivre son développement à l’échelle planétaire et même au delà.
    Surgi de nulle part, sans passé ni biographie, il apparaît comme une sorte de Bob Morane et de Tintin, carrure athlétique et mâchoire (très) carrée. Dès sa première aventure, l’exotique Tapis diabolique, il se confronte à une tripotée de méchants (savant fou, mercenaire, etc) et se retrouve de Melbourne à Rio et Singapour. Un nomadisme voyageur qui va être la marque du personnage qui, s’il cultive quelques caractéristiques québécoises, se montre très international…

    Après une série d’histoires courtes – toutes reprises dans cet ouvrage, et complétées par d’intéressantes préfaces de mise en contexte – et pas mal d’avanies, Michel Risque entame son vrai départ en 1980 dans l’emblématique (et plus pérenne) revue Croc – très inspirée du Mad americain.
    Avec le Savon maléfique, c’est le premier épisode d’une grande saga délirante qui s’annonce, qui verra le héros, devenu amnésique aller de Russie jusqu’a la Lune avant un retour dans le petit village de Saint-Jean-de-Matha, dans son Québec natal. Autre moteur de ses aventures : l’amour ! Celui de Rita, une guenon géante ou de Thérèse Poupard, une grassouillette québécoise.

    michel risque_red ketchup_caseSi les histoires courtes se montrent un peu limitées et accusent leur âge, les épisodes qui se suivent deviennent vite addictifs, dans une logique de serial azimuté aux personnages secondaires récurrents et attachants, comme le journaliste Bill Belisle. Et cela d’autant plus que le trait s’affine et que le dessin quitte le côté fanzine pour un vrai style personnel. Et puis, c’est aussi dans Michel Risque qu’apparaît Red Ketchup, l’agent surpuissant du FBI, promis ensuite à une carrière en solo à succès et une notoriété supérieure à celle de sa série mère.
    Raison de plus pour se plonger dans ce bel album qui permet de recouvrir un pan de l’histoire de la bande dessinée québécoise. Et aussi de passer un bon moment de franche déconnade burlesque.

    Michel risque tome 1_planche
    “Le Tapis diabolique”, la première aventure de Michel Risque.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Glénat Plein gaz !

    Chapman, tome 1 : premières Victoires, Bernard, Paquet, Kamenica et Papazoglakis, éditions Glénat, 48 pages, ...

    Petit coup de vieux pour Superdupont

    Superdupont, tome 7: In vitro véritas, Gotlib, Lob, Lefred-Thouron, Solé, éditions Fluide glacial, 48 ...

    L’Ekhö du sud profond et de l’intégrisme religieux

    Ekhö, monde miroir, tome 6: Deep South, Christophe Arleston (scénario), Alessandro Barbucci (dessin). Editions ...

    Goddamned, sacré foutu Dieu !

    The Goddamned, tome 1: avant le déluge, Jason Aaron (scénario), R.M. Guéra (dessin). Editions ...

    Le retour des Chevaliers du ciel

    Centaures, Tome 1 : Crisis, Emmanuel Herzet & Eric Loutte. Editions le Lombard, 48 pages, ...

    Enola se jette à l’eau

    Enola, tome 3: le kraken qui avait mauvaise haleine, Joris Chamblain (scénario), Lucile Thibaudier ...