Ex-fans du marquis, deux petits baby dolls que vous dansiez bien…

     

    Christine Lacoche, dite Féline et Lou-Mary (à droite), au Rétro, à Amiens.

     C’est déjà vieux, mais qu’importe: tu sais bien, lectrice, mon faucre, mon puits de jouissance, que la chronique les Dessous chics suspend son vol au-dessus de l’actualité et de l’éternité du temps qui fuit. (Voilà qui est dit et si sobrement dit qu’on dirait Lamartine, dépité, après la vente du château de Milly. Ridicule.) Donc, gros choc, l’autre soir, à la Maison de la culture d’Amiens, à l’occasion du spectacle Boxe Boxe, de Mourad Merzouki, avec le Quatuor Debussy, spectacle auquel m’avait convié Lady Lys, toujours au fait de bonnes vibrations. J’ai adoré Boxe Boxe. Cette alliance de la danse hip hop (genre qui, jusqu’ici, m’émouvait très moyennement), de la boxe française (que j’ai longtemps pratiquée à mon retour de la guerre d’Indochine afin de tenter de combattre les fièvres qui se rongeaient et sur lesquelles la quinine n’avait plus aucun effet) et de musique classique (sublime Quatuor Debussy avec une bande son remarquable: Franz Schubert, Verdi, Ravel, Glenn Miller, Philip Glass, Mendelssohn, etc.) Au bar, le spectacle terminé, alors que j’étais en train de dévorer un sandwich printanier au thon en devisant avec Fabrice Bihan (violoncelle), celui-ci me disait que sans le hip hop et la boxe, jamais ces gamins des quartiers et des lycées professionnels, n’eussent pu écouter et aimer Schubert. Il a raison, Fabrice. Il fallait entendre le silence; il fallait goûter ces applaudissements, cette manière de fièvre respectueuse pour ce spectacle de très haute tenue (merci Gilbert Fillinger à qui, plus jamais, je n’oserai reprocher une miette d’élitisme car c’est décidément un très grand programmateur).Deux semaines plus tôt, je n’étais pas en compagnie de Lady Lys, au restaurant Le Rétro, quartier Saint-Leu, à Amiens, mais avec deux de mes ex: Christine (1982-2002 dans ma vie de marquis) et Lou-Mary (2006-2012), copines depuis des années. À chaque fois que je sortais griller une cigarette à la terrasse, j’avais l’impression que mes oreilles sifflaient. Mais ce n’était qu’une impression, d’après mes deux adorables qui, avec délicatesse, me rassurèrent: «Tu n’es pas le centre du monde.» Alors, déçu, je replongeais mon long nez dans mon verre de mojito sans alcool tandis qu’elles me narguaient en attaquant leur deuxième coupe de champagne. Ma vie est un enfer, lectrice, ma fée complice.

    Dimanche 27 mai 2012.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Les meurtres mystérieux du familistère se dévoilent dans le Courrier picard

    Le Courrier picard publie, ce mardi 12 octobre, un cahier spécial consacré à De ...

    Le talent d’Achille

    Les impétueuses tribulations d’Achille Talon, tome 1: Achille Talon est un homme moderne, Fabcaro ...

    L’alchimie fonctionne

    Ultime Voyage en Alchimie : tome 1, scénariste et dessinateur Mitric. Editions Glénat, 48 pages, ...

    9 albums en lice pour le prix France Info de la BD d’actualité

    Le jury du 23e Prix France Info a dévoilé les 9 albums en compétition ...

    Benjamin Lacombe et Sébastien Perez de retour chez Pages d’Encre

    Benjamin Lacombe et Sébastien Perez étaient déjà venus, en janvier 2015 présenter un livre ...

    La fin d’une odysée qui ne laisse pas de glace

    Sur les bords du monde, l’odyssée de Sir Ernest Shackleton, tome 2/2. Malaterre, Henri ...