Fantômes et farfafouilles

    L’Épouvantable Encyclopédie des fantômes, Pierre Dubois, Carine M  et Elian Black’Mor. Editions Glénat ; 216 pages, 39 euros

    Il existe plusieurs sortes d’êtres humains, ce qui existe après la mort respecte cette règle de la diversité. L’unanimité aseptisée n’est pas le lot des défunts et les fantômes n’échappent pas à cette loi. Avec cette “Epouvantable encyclopédie” le lecteur va découvrir un monde étrange composé d’une foultitude d’êtres bizarroïdes : fantômes glacés, fantômes brûlants, petit feu follet ou géant de braise qui calcine de son étreinte les passants attardés et bien d’autres encore…

    C’est tout un univers fantasmatique qui s’invite et se dévoile sous vos yeux quand les ombres s’abandonnent, les douze coups de minuit enfantent des chimères… Encyclopédie mais aussi recueils de contes pour sourire ou s’amuser à se faire peur alors qu’on est bien enfoui au fond d’un lit douillet ou que le feu dans la cheminée fait danser des ombres étranges sur les murs, oubliez la peur et tendez l’oreille, et écoutez les histoires feutrées ou hurlantes des trépassés !

    Dans la catégorie des “beaux livres” à offrir pour les fêtes, cet ouvrage s’impose à ceux qui aime se frotter à l’étrange. Le récit au style envoûtant est écrit avec élégance dans une langue riche et poétique, mais qui ne tombe pas dans une préciosité outrancière. Les illustrations –superbes– recouvrent différents styles des aquarelles, des crayonnés, des pleines pages, des petits détails au coin d’un phrase assorties d’une mise en page (en scène) élégante et  raffinée font de cet ouvrage un petit chef d’œuvre.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Pour que la librairie Arthaud ait toujours voix au Chapitre

    Malgré le récent dépôt de bilan du groupe Chapitre, l’association des Amis de la ...

    Château fort

    Des dieux et des hommes, tome 4 : un château en Bavière, Jean-Pierre Dionnet, ...

    Un festival d’infos pour continuer

    J-9 pour les 17e Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens.  La manifestation amiénoise commence ...

    Le “Roi Ours” couronné par les lycéens picards

    Le 18e Prix du meilleur premier album des lycéens picards est connu. Il s’agit ...

     Les beaux mots et les si belles fesses de Simone

      Lorsque je suis allé saluer Josiane Balasko dans sa loge, elle était en ...

    La guerre au Liban vue à hauteur d’hommes

    Yallah Bye, Joseph Safieddine (scénario), Kyungeun Park (dessin). Editions Le Lombard, 168 pages, 20,50 ...