Fin du monde et vengeance

    Les épées de verre, tome 3 Tigran Sylviane Corgiat et Laura Zuccheri. Les Humanoïdes associés, 48 pages, 13,10 euros.

    La fin du monde est proche. Les signes sont évidents, mais une ancienne prophétie assure que quatre élus, porteurs d’une épée de verre, pourront enrayer le cataclysme ultime.

    Dans les épisodes précédents une seule de ces étranges épées a été découverte. Une seconde vient de tomber dans la chaumière de Tigran, un humble forgeron qui ne croit pas à ces histoires mais le mage du village le convainc que cette quête est la seule solution pour sauver sa femme transformée en une fragile statue de verre par le contact de l’épée…

    Si la présence discrète (trop) de Tugran, un antihéros type pouvait amener une note d’humour et de dérision dans cette saga d’heroic fantasy, il n’en demeure pas moins que le climat est particulièrement violent. Les éléments sont déchainés et les passions humaines exacerbées au maximum au point que la soif de vengeance de la jeune héroïne aurait tendance à prendre le pas sur le sauvetage de l’humanité.

    Si les dessins sont élégants, l’architecture, en particulier, est riche de détails avec des vues plongeantes ou décalées, le scénario par contre, risque de tourner court. Cette série, prévue en quatre volumes ne doit plus livrer  qu’un seul tome. Il va falloir y caser la découverte de deux nouvelles épées ainsi que le sauvetage du monde et la résolution de toutes les quêtes personnelles. Tout ça dans un album de 48 pages… cela semble une distance un peu courte, cet univers mérité que l’on s’y arrête plus longuement..

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Avec Valérian, et maintenant Spirou et Fanfasio, la BD de moins en moins seule au cinéma

    Ce mercredi, l’adaptation cinématographique de la très bonne série Seuls sort sur les écrans. ...

    Dramatique histoire Damour

    Jacques Damour, Vincent Henry (scénario), Gaël Henry (dessin). Editions Sarbacane, 144 pages, 19,50 euros. ...

    Les drôles de chiffres et de vérités de la start-up nation

     DataYolo, les vrais chiffres de la start-up nation, Sophie Gindensperger. Editions Les Liens qui ...

    Les meurtres mystérieux du familistère se dévoilent dans le Courrier picard

    Le Courrier picard publie, ce mardi 12 octobre, un cahier spécial consacré à De ...

    Jean-Pierre Gibrat rentre au catalogue

    La dernière grande expo coorganisée par la galerie Daniel Maghen et la célèbre maison ...