The Golden Boy_couvThe Golden Boy, Antoine Ozanam (scénario), Kieran (dessin). Editions Aaarg!, 80 pages, 17,50 euros.

    Jake Wood est un de ces traders de Wall Street à qui tout semble réussir. Sauf qu’il a deux gros problèmes: un demi-frère serial killer emprisonné (El Wood, héros vu dans DoggyBags 2) et, surtout, il souffre d’hallucinations qui lui font entrevoir les gens dans la rue comme des zombies, son patron comme un vampire, les employés de crédit à la consommation d’à-côté comme des loups-garous et les filles du magazine de mode de l’étage du dessous comme des succubes. Seule Mercy, une jeune et jolie journaliste lui apparaît comme un ange. Mais sa vie va encore plus déraper lorsque son père – tortionnaire qu’il avait fui depuis une vingtaine d’années – fait sa réapparition. Ce dernier lui révèle alors le secret de ses visions cauchemardesques et lui fait découvrir une autre réalité sous forme d’un combat d’ampleur divine…

    La pré-publication dans la revue Aaarg! ne m’avait, avouons-le, que modérément séduit. Mais la possibilité offerte par l’album d’une lecture complète change largement la perspective. Car une fois plongé dans le délire jouissif d’Ozanam, de Kieran et de Jake Wood, il est bien difficile de s’en détacher.

    Le dessin énergique et un peu trash de Kieran sied à merveille aux visions fantasmées et aux débordements de violence du héros qui font tout l’intérêt de ce bad trip survitaminé, très visuel et délicieusement amoral. Car le récit, ainsi que les récitatifs du héros qui commentent l’action sur un ton cynique et distancié, permettent une double lecture : soit celle d’un pur récit d’action fantastique et de son héros rédempteur ; soit celle, nettement plus troublante, d’un psychopathe hanté par ses cauchemars et encore plus dangereux que son frère. Doublement bien vu en tout cas.

    golden boy_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Une histoire de Khazars et de destin

    Le vent des Khazars, Marek Halter, Makyo, Federico Nardo, éditions Glénat, 72 pages, 14,95 ...

    Angoulême 2012 se dévoile

    Le prochain festival d’Angoulême aura un aspect très international, avec  Art Spiegelman comme président. ...

    Patxi Babel, vagues à l’âme

    Patxi Babel, tome 1: la vague, Pierre Boisserie (scénario), Georges Abolin (dessin). Editions Dargaud, ...

    Du rétro-futurisme plein gaz

      Ignition City, Warren Ellis et Gianluca Pagliarani. Editions Glénat, 144 pages, 14,95 1956. ...

    Éclairant Jean-Marie Rouart…

    Il dresse le portrait de quelque 120 écrivains qu’il a adorés, et nous donne ...

    La Guerre des amants : tableau final

    La Guerre des amants, tome 3: jaune Berlin, Jack Manini (scénario), Olivier Mangin (dessin). ...