Frederik Peeters, Lou Hui Phang et leurs garçons affamés font leur entrée dans le Landerneau

    prix-landerneau_logoLe western “renversant” de Frederik Peeters et Loo Hui Phang vient de se voir décerner le Prix Landerneau 2016 des Espaces culturels E.Leclerc.

    L’odeur des garçons affamés (éditions Casterman) était en lice avec huit autres titres: L’adoption de Zidrou et Monin (ed. Bamboo/Grand Angle), L’anniversaire de Kim-Jong-Il de Ducoudray et Allag (ed.Delcourt), Ce qu’il faut de terre à l’homme de Martin Veyron (ed. Dargaud), La Déconfiture de Rabaté (ed. Futuropolis), L’été Diabolik de Smolderen et Clérisse (ed. Dargaud), L’homme qui tua Lucky Luke de Matthieu Bonhomme (ed.Lucky Comics), Joséphine Baker, de Catel et Bocquet (ed.Casterman), Stupor Mundi de Néjib (ed. Casterman), les Ogres-Dieux: Demi-sang de Hubert et Gatignol (ed. Soleil).

    Composé de libraires des Espaces culturels E.Leclerc, le jury était présidé cette année par Zep.

    Frederik Peeters et Loo Hui Phang succèdent au Rapport de Brodeck de Larcenet (ed. Dargaud), Le Teckel de Bourhis (ed. Casterman), Mauvais genre (Delcourt) de Chloé Cruchaudet et La Grande odalisque de Vivès, Ruppert et Mulot (ed. Dupuis) – premier lauréat de cette section “bande dessinée” du prix Leclerc.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le retour d’Astérix et Obélix

    Encore quelques jours d’attente avant la sortie de l’album médiatiquement le plus attendu de ...

    48 heures BD : tous les albums vendus

    Bilan très positif, selon les organisateurs, pour ce nouveau week-end des “48 heures de ...

    Les Profs deviennent un film Boulard devient un héros de BD

    Boulard, tome 1 : en mode cool, Erroc, Mauricet, Editions Bamboo, 48 pages, 10,60 ...

    Le 1er prix de la critique ACBD québecoise a livré ses finalistes

    L’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) vient de dévoiler la liste ...