Hägar ne perd toujours pas le nord et gagne du volume

    hagar dunor_couvHägar Dünor : Tome 1, Dik Browne. Editions Urban comics, coll.Urban Strips, 232 pages, 22,50 euros.

    Tout le monde l’a sans doute aperçu au moins vu une fois, au hasard d’une page de quotidien ou dans le Journal de Mickey. Désormais, grâce à Urban Comics, on va pouvoir  le lire en version intégrale.

    Hägar Dünor est sans doute le viking le plus connu de la planète. Terrible chef de guerre… mais sous la coupe de son épouse Hildegarde, fier de ses traditions (en gros, les beuveries, les bonnes bastons et le pillage de l’Angleterre) mais accablé par un fils qui lit des livres, se pique de poésie et rêve de vivre dans un monde pacifié). Et sans compter sa fille, Ingrid, plus portée, elle sur les valeurs guerrières de son père mais incapable de se trouver un mari qui lui convienne. Entre campagnes épiques (aux côtés de son fidèle compagnon Eddie) et vie de famille, Hägar Dünor n’a pas fini de faire sourire ses nombreux lecteurs…

    Depuis sa création en 1973 par Dik Browne (à la ressemblance frappante avec son héros), ses strips auraient été publiés dans plus d’un millier de journaux, aux Etats-Unis mais aussi en France (où le Républicain lorrain, notamment, continue aujourd’hui encore). Aujourd’hui, la série aura été traduite en 13 langues et vue par des centaines de millions de lecteurs. Les raisons d’un tel succès sont sans doute à trouver dans la bouille sympathique du personnage, le style assez minimaliste, l’ambiance portée par les anachronismes et, surtout le burlesque des situations nées du décalage entre un “horrible” guerrier viking (le nom originel de la série était Hägar the horrible) qui s’avère être terrifié  par sa femme et passablement dépassé dans sa vie de famille. Et si une lecture intensive n’est pas forcement appropriée, chaque strip, pris au hasard, fonctionne à fond.

    hagar dunor-strip 2Dargaud avait déjà fait paraître, dans les années 1980, une version de ces aventures en albums souples d’histoires en une planche. C’est une autre démarche qu’entreprend donc Urban comics avec le début de la publication de cette intégrale en trois volumes des strips de Dik Browne. Celle-ci s’inscrit dans une nouvelle collection du label comics des éditions Dargaud: Urban Strips, qui vise à “poursuivre l’exploration de la culture illustrée en donnant une nouvelle exposition à l’une de ses premières formes: le comic strip”.

    Sur du beau papier légèrement gauffré, le choix du format à l’italienne se justifie pleinement pour valoriser les strips, classés en deux bandes, par ordre chronologique de parution. Ici donc pour les années 1973-1974. Ce gros petit livre s’accompagne de la reprise d’une chaleureuse préface de Chris et Chance Browne, les fils de Dik qui ont repris la série de leur père, d’un extrait de The Best of Hägar the Horrible qui rappelle la genèse du strip et du début de l’évocation de la “carrière française” du personnage. Un beau petit livre qui ne manquera sans doute pas de raviver des souvenirs à beaucoup de lecteurs, tout en apportant des informations qui renforce encore le côté sympathique et chaleureux de cette série.

    Et on espère juste encore apprendre qui a eu l’idée – excellente – de traduire Hägar The Horrible en Hägar Dünor… Une idée bien choisie pour mettre la série sur de bons rails !

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    C’est fort, Apache !

    Apache, Alex W.Inker. Editions Sarbacane, 128 pages, 22,50 euros. On peut saluer le jury ...

    Epiphanie

    Aujourd’hui, c’est l’épiphanie ou le “jour des rois”, lorsque, dans la tradition chrétienne, les ...

    Pénélope Bagieu et sa grande Mama

    California Dreamin’, Pénélope Bagieu. Editions Gallimard, 272 pages, 24 euros. ♪♫ All the leaves ...

    L’Alex nouveau est arrivé

    Le nouveau recueil annuel de dessins d’Alex, dessinateur du Courrier picard vient de sortir. ...

    L’éternelle jeunesse de Babar

    Histoire de Babar, Le petit éléphant, de Jean de Brunhoff, raconté par François Morel, ...

    Le marquis passe à l’Est

    Je connais Yves Lecointre, directeur du Frac Picardie, depuis de nombreuses années. J’ai fait ...