La bande dessinée à l’étude à Amiens début juin

    Le week-end des Rendez-vous de la Bande dessinée d’Amiens est traditionnellement précédé de rencontres plus professionnelles.

    Rendez-vous BD Amiens 2015-MAMLes 20es Rendez-vous de la Bande dessinée d’Amiens, c’est les 6 et 7 juin. Mais ce sera aussi avant. Dès le mercredi, trois journées d’études vont être organisées. Certaines destinées à un public professionnel spécifique, mais d’autres ouvertes à tous.

    Après-midi d’ateliers pour les enseignants

    Mercredi 3 juin après-midi : Bande dessinée muette et lecture en milieu scolaire, une demi-journée destinée prioritairement aux enseignants des classes élémentaires (attention, places limitées à une quarantaine de participants seulement).
    Au programme, après une présentation globale par Pascal Mériaux, directeur de l’association On a Marché sur la Bulle, quatre ateliers seront ouverts: sur l’exploitation de la bande dessinée muette en classe avec Sophie Vasseur (créatrice des fiches pédagogiques des albums des éditions de la Gouttière Anuki, Passe-Passe et Myrmidon), sur la découverte et l’utilisation de l’exposition interactive Anuki, sur la ré-utilisation du “Kamishibaï” (théâtre traditionnel japonais) en BD et enfin autour de l’animation “Raconte-tapis” Hugo et Cagoule livre – conte Myrmidon.

    Réflexions universitaires sur les traductions de romans graphiques

    Le lendemain, jeudi 4 juin, c’est plutôt le public universitaire qui est visé. Avec le deuxième colloque organisé à l’UPJV par Céline Mansanti et Amélie Junqua (du Centre de Recherche en Arts et Esthétique), autour du 9e art. Cette année, il sera axé sur les romans graphiques, leur traduction, correspondances et échos. Entrée gratuite et ouverte à tous.

    urlheavyurlLa matinée se déroulera aux Logis du Roy, la salle de rencontres de l’UPJV en plein centre-ville (en face du Palais de justice), et permettra d’entendre des contributions de Sylvie Kleiman-Lafon (Université de Paris 8) sur “l’impossible acclimatation” d’Alan Moore en traduction, de Nicolas Labarre (Université de Bordeaux) sur Métal Hurlant/Heavy Metal, “interculturalité et divergence” et de Brigitte Friant-Kessler (Université de Valenciennes) sur “Des mots portés par le dess(e)in: Du Carnet rouge à la ‘translitération’ en duo de jazz”.
    L’après-midi aura lieu, elle, à la Maison de la Culture d’Amiens, en collaboration avec les Rendez-vous de la BD et sera consacrée à l’exposition sur le travail (en cours) commun de Craig Thompson et d’Edmond Baudoin, en présence des deux auteurs.

    Une journée pour parler de la bande dessinée muette

    L'appli Anuki développée par la bibliothèque départementale de la Somme
    L’appli Anuki développée par la bibliothèque départementale de la Somme

    Enfin, vendredi 5 juin, veille du festival, aura lieu la “grande journée professionnelle”, elle aussi autour de la thématique Bande dessinée muette et jeunes lecteurs. La conférence introductive sera faite par Romain Gallissot, grand spécialiste de la BD muette (médiateur du réseau Canopé, chroniqueur jeunesse pour Bodoï.info et commissaire d’expo). Celle-ci sera suivie d’une rencontre avec Pierre Bailly (l’auteur de Petit Poilu). Puis Céline Meneghin (directrice de la Bibliothèque départementale de la Somme) évoquera notamment l’application numérique pour tablettes utilisant l’univers d’Anuki mise au point par la bibliothèque départementale. Enfin, deuxième rencontre-débat avec Stéphane Sénégas et Frédéric Maupomé, les deux auteurs d’Anuki.

    Là encore, la journée est ouverte à tous et gratuite. Mais une inscription préalable nécessaire, sur le site du festival.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Le Salon du Livre (et de la BD aussi) de Paris 2014

    J-5 pour le Salon du livre de Paris. Avec pour invité d’honneur l’Argentine. Et ...

    Emmanuel Ethis se bat pour l’accès à la culture pour tous les jeunes

    Originaire de Compiègne, président de l’université d’Avignon et des pays de Vaucluse depuis 2007, ...

    Barral et Taduc, une belle paire d’auteurs chez Bulle en stock ce samedi

    Deux dédicaces en une journée, encore, à la librairie spécialisée amiénoise Bulle en stock, ...

    Spirou et Fantasio à la mode féminine

    Le Spirou de… Fantasio se marie, Benoît Féroumont, Editions Dupuis, 68 pages, 14,50 euros. ...

    Zep au musée de Lille et dans le Courrier picard

    Le Courrier picard met l’accent, décidément, ce 2 avril, sur les auteurs de bande ...