La franc-maçonnerie à la lumière de deux albums

    7-freres_couv humour en loge_lumière_jiho_couv7 frères, Didier Convard et Jean-Christophe Camus (scénario), Camus, Hervé Boivin (dessin). Editions Delcourt, 56 pages, 14,95 euros.

    Vous avez demandé la lumière ? Humour en loge, Jiho. Editions Dervy, 124 âges, 20 euros.

    La franc-maçonnerie suscite toujours autant d’intérêt et de curiosité. Deux albums récents en montrent aussi les coulisses, de manière très différente, sur le mode du polar et de l’humour.

    Sept frères replonge dans l’ambiance de l’occupation allemande. Durant la Seconde guerre mondiale, les membres d’une loge, participant à un réseau de résistance, sont arrêtés, manifestement suite à une dénonciation. En janvier 1951, les sept frères rescapés se voient mystérieusement conviés à une “tenue”, une réunion de leur défunte loge de la Rose silencieuse, par leur vénérable maître… décédé. L’un est devenu un écrivain populaire, un autre dessinateur, d’autres encore photographe ou libraire. Et tous sont potentiellement coupables de la traîtrise de 1943. Ce sera l’occasion d’y voir révélé un secret, qui ne sera pas que maçonnique.

    C’est dans une atmosphère moins pesante que se situe Jiho (dessinateur de presse que l’on aime à suivre, notamment, dans Sud Ouest et Siné mensuel), dont l’album de ses dessins parus dans le magazine Franc-maçonnerie magazine vient également de paraître dernièrement. Dans Vous avez demandé la lumière ?, le dessinateur de presse (franc-maçon lui-même) lève le voile sur la vie maçonnique, ses rites et coutumes, parfois comiques, et des comportements parfois douteux, puisés dans l’actualité récente…

    Jiho_2Souvent caustique, les dessins “maçonniques” de Jiho conserve la même saine férocité de ceux de Siné mensuel et ne ménagent guère ses frères (dont l’ex-frère Xavier Bertrand, rappelé à l’ordre au détour d’un crobard), qu’il s’agisse des magouilles ayant touché le milieu franc-maçon de la Côte d’Azur, de la laïcité ou du débat sur la non-mixité au Grand Orient de France. Acéré, pointu et très drôle

    jiho-3Réalisés pour un public d'”initiés”, ces dessins restent néanmoins bien compréhensibles pour tous les lecteurs (une fois saisi le principe de l’usage des initiales – “VM” pour vénérable maître, etc – suivi des fameux trois points qui parsèment les titres). Et, surtout, ils sont vraiment drôles, avec une réjouissante férocité anti-cléricale ou un humour absurde, non dénué de tendresse et de réflexion, comme ce beau portrait d’une femme sous un hijab.

    Du comique, on passe donc au tragique avec 7 frères. Dans une série-concept inégale initiée par David Chauvel chez Delcourt, cet album se situe dans une honorable moyenne. Et il bénéficie des connaissances érudites de Didier Convard (autre “frère” s’étant dévoilé, lui-aussi) sur l’histoire et les rites de la franc-maçonnerie. Le dessin réaliste est ultra classique et l’intrigue, au final, est assez basique. Mais elle est bien tenue, à base de flash-backs successifs et d’un huis-clos oppressant, revenant sans cesse  sur la nuit des arrestations et la manière dont celle-ci va hanter les survivants.

    Deux manières, donc, d’entrevoir “la lumière”, avec des planches incontestablement maçonniques. Mais ouvertes à tous les profanes.

    7-freres_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Viva (España) la vida !

    España la vida, Maximilien Le Roy, Eddy Vaccaro, éditions Casterman, 128 pages, 25 euros. ...

    La suite de l’intégrale : Tabary sans Goscinny mais avec Iznogoud

    Iznogoud, 6 histoires de Jean Tabary de 1978 à 1989. Jean Tabary, Editions IMAV, ...

    18 grands plaisirs de lecture en 2018

    Dernier jour de 2018 et occasion de se retourner sur cette année à travers ...

    A 40 ans, Angoulême fait le mûr

    Le 40e Festival international de la bande dessinée d’Angoulême débute ce jeudi. Jusqu’à dimanche, ...

    Corto Maltese dans le “Figaro magazine”

    Il sera bientôt temps de se pencher sur les bandes dessinées estivales publiées (plus ...

    Le 1er prix de la critique ACBD québecoise a livré ses finalistes

    L’Association des critiques et journalistes de bande dessinée (ACBD) vient de dévoiler la liste ...