La guerre des boutons est déclarée au ciné, et en bande dessinée !

    En salles obscures, la concurrence fait deux perdants. En BD, il pourrait
    y avoir cinq lésés dans cette course à la reprise du roman de Pergaud.

    Un seul film aurait pu cumuler jusqu’à trois millions d’entrées. Au lieu de ça, les deux concurrents font chacun face à un semi-échec, devant affronter la dure critique façon «rien ne vaut l’original». Pour mémoire, le film d’Yves Robert, sorti en1962, avait attiré plus de dix millions de Français au cinéma!
    Qu’en sera-t-il de la guerre des BD sur le même terrain? Dargaud a dégainé le premier son lance-pierres, un premier tome du diptyque signé Berlion, fidèle adaptation du roman de Louis Pergaud publié en1913. La ligne claire et naïve va bien aux p’tits gars d’Longeverne et d’Velran. C’est aussi celle choisie, en plus aboutie, par Delcourt, sous la plume d’Aude Soleilhac. L’adaptation est très belle, fidèle aussi à l’original.
    Il n’y a plus qu’à ramasser les boutons sur le champ de bataille
    Les éditions La Martinière avaient eu du nez trop tôt, en2005, mais ressortent donc cet automne, opportunément, pour profiter de l’effet d’aubaine médiatique, l’album édité sous le label Petit à petit. La quatrième véritable œuvre du neuvième art est mise en couveuse par Vents d’Ouest qui reporte son interprétation à janvier2012. Les stratèges, partis trop tard, estiment qu’il vaut mieux laisser passer l’orage pour espérer récolter quelques boutons sur le champ de bataille. Enfin, Jungle tente sa chance avec l’officiel du film de Barratier, qui prend des libertés avec l’original. Un vrai coup marketing à moindres frais, qu’on découvrira en novembre. Un chef-d’œuvre? Il ne faut pas trop en attendre tout de même: l’album a été réalisé en trois mois, pour l’occasion.
    Mais la BD n’est pas le cinéma. La concurrence sera peut-être plus dopante dans les librairies que sur les toiles. Car les vrais bédéphiles, comme les amateurs de passage, se plairont à faire cohabiter ces différentes versions dans les rayonnages d’une bibliothèque de salon. Pour peu que le roman de Louis Pergaud les y retrouve, c’est une bonne nouvelle littéraire. S’il aurait su, P’tit Gibus il l’aurait lu!

    Au cinéma
    La nouvelle Guerre des Boutons de Barratier dépasse les 800 000 entrées en deux semaines d’exploitation sur 559 écrans.

    La bande annonce
    La Guerre des boutons de Yann Samuell dépasse le million d’entrées en trois semaines sur 629 écrans.

    La bande annonce

    En bande dessinée
    Dargaud, avec Olivier Berlion, est sorti le 2 septembre.
    Delcourt, par Thirault, Soleilhac et Merlet, a publié sa version le 21 septembre.
    La Martinière, avec Gabella, Vernay et Khaz: 29septembre, réédition de 2005.

    Jungle, tente l’officiel du film de Barratier avec Follini, Orbe et Newman, sortie le 2novembre.

    Vents d’Ouest prend son temps avec Lemoine et Cécile, parution envisagée en janvier2012.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Robert Johnson, Blues brother pour l’éternité

    Love in vain, Robert Johnson 1911 – 1938, Jean-Michel Dupont (scénario), Mezzo (dessin). Editions ...

    Google Lagaffe

    Ce vendredi 28 février, Google fête l’anniversaire de la naissance de Gaston Lagaffe, le ...

    Un retour à la terre gagnant

    Le retour à la terre, tome 6: Les métamorphoses,  Jean-Yves Ferri (scénario), Manu Larcenet ...

    Le programme de Mélenchon en bande dessinée

    Petit rappel, histoire de réviser avant la Marche de ce 18 mars à Paris ...

    La faute à Voltaire…

    Voltaire amoureux, tome 1, Clément Oubrerie. Editions Les Arènes, 108 pages, 20 euros. Par ...

    Les Humanoïdes rebâtissent la Cité

    CITE 14, saison 1, tome 1: Tour Bambell, de Pierre Gabus et Romuald Reutimann, ...