La sélection pour l’album féminin de l’année d’Artémisia

    La sélection du Prix Artémisia vient d’être rendue publique. Ce trophée, destiné à saluer la bande dessinée féminine, sera remis le 16 janvier.

    Après le Tournesol des Verts, autre prix atypique : le prix Artémisia, pour la promotion de la bande dessinée féminine. Et désormais resserré en se concentrant sur des albums réalisés intégralement par une ou plusieurs femmes.

    Dans cette sélection, Ainsi soit Benoîte Groult, de Catel (Grasset) a le bon profil – portrait empathique d’une féministe par une auteure féminine et féministe – pour l’emporter. Mais les autres albums ne manquent pas d’intérêt non plus, comme C’est toi ma maman ? d’Alsion Bechdel, (Denoël Graphic), Dark room de Lila Quintero Weaver (Steinkis), Éve sur la balançoire de Nathalie Ferlut (Casterman), Jane, le renard et moi de Fanny Britt et Isabelle Arsenault (La Pastèque), L’Heure du loup de Rachel Deville, (L’Apocalypse), La tendresse des pierres de Marion Fayolles (Magnani), Le cirque de Ileana Surducan (Makaka), Les filles de Montparnasse, t.3 Les jupes noires de Nadja (Olivus), Les incrustacés de Rita Mercedes (L’Association), Moscou endiablé de Bettina Egger (Le Moule-à-Gaufres), ou Mauvais genre de Chloé Cruchaudet (Delcourt) et La Propriété de Rutu Modan, (Actes Sud) ; ces deux derniers ouvrages ayant déjà été dans le “top 5” du prix de l’ACBD et le premier d’entre eux déjà primé par les critiques et journalistes membres de l’association (pour le coup très majoritairement masculins). Comme quoi la qualité peut s’affirmer au-delà, des seuls critères de genre.

    La lauréate sera proclamée le 9 janvier, date anniversaire de la naissance de Simone de Beauvoir.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Charles de Gaulle appelé par l’Histoire de France

    Charles de Gaulle, épisode 2: 139-1940, l’homme qui a dit non, Jean-Yves Le Naour ...

    Les héros de bande dessinée au miroir de l’Histoire

    De la fiction à la légende, mais en puisant dans l’Histoire, tels sont quelques ...

    Les Picards à Angoulême

    La 38e édition du Festival de la bande dessinée d’Angoulême ouvre ses portes ce ...

    L’éternelle jeunesse de Babar

    Histoire de Babar, Le petit éléphant, de Jean de Brunhoff, raconté par François Morel, ...

    Soleil Manga continue à réviser ses classiques

    LE ROUGE ET LE NOIR et LES MISERABLES,  Variety art works, 192 pages, 6,95 ...

    Les journaux pour enfants de la mouvance communiste : une bible

    L’Histoire Complète, 1901-1994, des journaux pour enfants de la mouvance  communiste et leurs BD ...