L’Aliéniste, follement bien

    Alieniste-couvL’Aliéniste, Fabio Moon (dessin), Gabriel Bà (scénario), d’après l’oeuvre de Joaquim Maria Machado de Assis. Editions Urban Comics, 72 pages, 14 euros.

    Comment définir la folie ? Et selon quels degrés bascule-t-on d’homme “sain d’esprit” à “aliéné” ? C’est ce que s’emploie à déterminer l’auteur brésilien Machado de Assis, à la fin du XIXe siècle, avec sa belle fable de l’Aliéniste. Une oeuvre qui se redécouvre à travers cette belle adaptation de Fàbio Moon et Gabriel Bà.

    Dans une petite ville du Brésil, Itaguaï, le Dr Simon Bacamarte se donne pour objectif d’étudier la folie. Ayant obtenu le soutien du conseil municipal, il bâtit son asile, la “maison verte” afin d’y interner les “fous”, jusqu’alors en liberté lorsqu’ils étaient inoffensifs et enfermés dans leur famille pour les autres. Mais, avec la froide détermination de l’homme de science et sans affect, le Dr Bacamarte, va commencer à élargir le cercle des “fous du village”, les comportements de beaucoup pouvant relever, selon le médecin, des signes cliniques d’un aspect de la folie. Et bientôt, la terreur s’installe, jusqu’à un revirement théorique surprenant. Et une issue finale tout aussi logiquement folle…

    Découverts avec le magnifique DayTripper, les deux frères jumeaux paulistas qui se distinguent derrière leurs pseudos de Bà et Moon s’emparent avec talent, ici, d’un classique de la littérature brésilienne. Leur adaptation est aussi subtile et délicate que le trait de Fàbio Moon. Les tons jaunes dorés qui baignent les planches accentuent encore cette atmosphère élégante mais discrètement inquiétante. Et ces 67 pages sont d’une rare densité.

    Au pays où le positivisme scientifique d’Auguste Comte était révéré, cette chronique vertigineuse sur l’absurdité du raisonnement logique poussé à son terme ne manque pas d’ironie. Tout comme l’égratignage du scientisme. Et cet album en restitue toute la dimension tragi-comique. Une nouvelle belle réussite.

    Alieniste-planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Qui a trahi la Pucelle ?

    L’homme de l’année 1431,  L’homme qui trahit Jeanne d’Arc, Corbeyran, Horne. Editions Delcourt, 56 ...

    “Anuki” prix de l’innovation numérique

    La Bibliothèque départementale de la Somme reçoit le Prix de l’innovation numérique pour son ...

    Marc-Antoine Mathieu dans la bulle, lundi à Amiens

    Marc-Antoine Mathieu sera ce lundi 4 mai, l’invité des Bulles du lundi de l’association ...

    La quintescence de la BD franco-belge pressée en un B-Gnet

    Lutin Spirix, B-Gnet. Editions Vraoum !, 54 pages, 11 euros. C’est le héros ultime ...

    Marianne, de la BD complètement timbrée

    Coup de jeune pour Marianne, nouvelle légitimité pour la bande dessinée et, peut-être avant ...

    France 3 Picardie fait bien revivre Charb

    Notre confrère de France 3 Picardie Stanislas Madej a retrouvé un entretien qu’il avait ...