L’apocalypse du treizième jour

    promethee_11_le-treizieme-jour_couvPromethee12_c1c4.inddProméthée, tome 11: le treizième jour et tome 12: Providence, Christophe Bec (scénario), Stefano Raffaele (dessin). Editions Soleil, 56 pages, 14,95 euros.

    Fin du compte à rebours tragique pour l’humanité. Treize jours (et douze albums) après l’apparition des premiers phénomènes inexpliqués, la Terre est en plein chaos. L’invasion extraterrestre redoutée s’est bien produite, surgissant simplement par surprise des fonds des mers – et notamment du fameux trou bleu des Baléares – et non de l’espace intersidéral. Dans le monde entier, ce ne sont plus que scènes de destructions. Les grandes mégalopoles sont détruites et une grande majorité de la population est anéantie, ainsi qu’une bonne partie des personnages qui avaient marqué la saga.
    En forme d’épilogue, le tome 12 apporte les éléments de réponse aux grandes questions laissées en suspens durant les albums précédents…

    Comme toujours – et en SF souvent plus que dans d’autres genres – l’atterrissage final d’une longue série se place toujours sous la menace d’un crash venant engloutir les espoirs portés précédemment. Et la déception est à la hauteur des ambitions développées. Très fortes ici.
    Mais, avec la même maîtrise manifestée depuis le premier album, Prométhée ne déçoit pas. Arrivée au terme de son “arc narratif” (même si Bec annonce un prolongement et un tome 13 pour début 2016), cette saga peut en toute légitimité figurer parmi les grandes réussites de la bande dessinée de science-fiction française.
    Ces deux derniers tomes se complètent en fait. Le treizième jour, éprouvant et assez bluffant sur le plan graphique, est pour l’essentiel, une illustration du chaos, dont le tome suivant apporte les éléments de compréhension. Alors certes, au final, cette explication demeure assez “classique”, aux regards des canons du genre et au rôle attribué aux aliens et à l’importance relative à accorder à l’humanité. Mais ce classicisme évite les faux-pas et donne sa dimension mythologique à la saga. Une dimension dans laquelle le mythe du titan Prométhée retrouve toute sa place et sa justification.

    Promethee T11.indd

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Mémoire assassine

    Assassine, Patrick Delperdange (scénario), André Taymans (dessin). Editions Place du Sablon, 96 pages, 16 ...

    Une centrale nucléaire, un dictateur : Spirou et Fantasio ne vieillissent pas

    Les deux journalistes Spirou et Fantasio, et leur fidèle écureuil Spip,partent enquêter dans le ...

    … Et les desseins de Schwarzie

    Autre projet improbable après Benoît XVI en manga voici Schwarzie en personnage de comics. ...

    Zombies néchronologies, l’amoral de l’histoire

    Zombies néchronologies, tome 3: la peste, Olivier Peru (scénario), Stéphane Bervas (dessin). Editions Soleil, ...

    La beauté de l’animal le plus laid au monde

    Blob, L’animal le plus laid du monde, Joy Sorman (texte), Olivier Tallec (illustration). Editions ...

    Mangas : mini-convention “Fugu” à Chaulnes

    Le Japon va être à l’honneur ce dimanche, de 10 à 18 heures, à ...