Un bonheur pas complet Made in Normandie

    1ere COUV MARTIN BONHEUR TYPO.inddMartin Bonheur, Jérôme Félix (scénario), Stéphane Louis (dessin). Editions Grand Angle, 80 pages, 16,90 euros.

    Le bonheur est simple, mais parfois la route pour l’atteindre est sinueuse.

    Agathe, jeune femme travaillant dans une agence de communication apprend que son père, qu’elle croyait mort avant sa naissance, est bien vivant, mais sa mère avait préféré lui cacher l’existence de cet écrivain imbu de lui-même et égoïste. Elle se rend alors dans ce petit village de la côte normande, Veules, où il réside. Coquette petite station balnéaire qui ne vit essentiellement que l’été. Hors saison, la commune n’est habitée que par une poignée d’habitants, tous âgés. Sauf Martin, jeune jardinier qui rend service à tout le monde. Entre les deux jeunes gens, l’attirance est réciproque. Mais les certitudes d’Agathe vont vaciller, lorsque son père (à qui elle s’est présenté sous le faux prétexte de lui faire lire son roman de jeune écrivain) lui transmet un manuscrit, d’une étonnante générosité. Et, plus encore, après que la petite communauté a été frappé par un drame, lorsqu’elle pense que Martin n’est qu’un voleur et un menteur…

    Faux semblants et quête des sentiments rythment cette histoire à la fois toute simple et un brin compliquée. Et si l’intrigue retombe finalement sur ses pattes, c’est au prix d’un cheminement un peu trop laborieux (à l’image des trois premières planches, énigmatiques et qui égarent, ne trouvant tout leur sens qu’à la fin de l’histoire). Dommage, car cet album ne manque pas de qualités. Graphiquement, le trait de Stéphane Louis, délicat et soigné, donne du charme à ses personnages et restitue bien l’ambiance de ce petit village normand déserté. Et les caractères des habitants de Veules sont joliment esquissés, non sans fantaisie. Mais on aurait aimé justement connaître plus de la relation entre Agathe et Martin, de la personnalité du père présumé de cette dernière.

    Si, comme le souligne l’album, “parfois, on rencontre des gens capables de mettre de la couleur sur nos idées noires“, celle-ci manque encore un peu de précision ici.

    MARTIN-BONHEUR_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Will et Spirou, histoires courtes d’un auteur discret

    Will dans Spirou, 1963/1997, Will. Editions Dupuis, 144 pages, 24 euros Pour avoir repris ...

    Session de rattrapage de 2016

    Pour commencer l’année, retour et “rattrapage” sur quelques albums sortis lors du dernier trimestre ...

    Un marché sur les chapeaux de roue

    A  l’approche d’Angoulême, les articles sur la bande dessinée commencent donc, rituellement, à fleurir ...

    La Gouttière au top

    Bon début d’année pour les Editions de la Gouttière. Entre succès public et floraison ...

    Une adorable ado

    Celle que je suis,  t.3, de Vanyda, éditions Dargaud,  192 pages, 14 euros. C’est ...

    Le bistrot de la dame blonde des temps anciens

                   Il y a peu, Rémi Mauger, journaliste à France 3 Basse-Normandie, m’appelait au journal. ...