Le chevalier escargot qui sait prendre son temps

    chevalier ventre-a-terre_couvLe chevalier Ventre-à-Terre, Gilles Bachelet, Seuil Jeunesse, 15 euros.

    Oyez, Oyez Braves gens ! Sonnez trompettes ! Voici que voilà le chevalier Ventre-à-Terre. Et il a fort à faire. Car aujourd’hui, c’est la guerre. L’armée du chevalier Corne-Molle, son ennemi juré, a envahi son carré de fraisiers !
    Mais partir en croisade ne peut se faire sans quelques derniers préparatifs… Comme petit-déjeuner, faire de la gym, prendre un bain… Ça y est, il est parti. Enfin presque… Répondre à des messages sur la version médiévale de Facebook… Ça y est, il est parti. Enfin presque… Dire au revoir aux enfants… Ça y est, il est parti. Enfin presque…Un dernier baiser à son épouse… Voilà, il est parti ! En chemin, le chevalier courtois se devra de sauver quelques princesses en péril, d’affronter un terrible géant mais aussi de faire une partie d’échecs avec une vieille amie… Et quand il arrive sur le champs de bataille, on n’attend plus que lui. La guerre peut commencer. Le sang va couler ! Enfin presque…

    Avec les aventures de ce chevalier baveux, Gilles Bachelet signe là une très belle ode à la procrastination. “C’est un sujet qui me concerne au plus haut point, explique l’auteur. Plus qu’adepte, c’est une pathologie chez moi.

    chevalier ventre-à-terre_illustrationCette histoire est truffée d’humour, de dérision un peu à l’anglaise, de petits détails à dénicher à tous les différents plans mais également de moult clins d’oeil à ses camarades illustrateurs ou à d’autres personnages fictifs très connus. Cornus ou non. Le tout travaillé à l’aquarelle avec une minutieuse délicatesse. Et à en juger par la qualité de ses illustrations, que certains ont pu apprécier lorsque quelques uns de ses originaux ont été exposés à la librairie Pages d’Encre voilà deux ans, c’est à se demander quand l’auteur a le temps de procrastiner !

    Somme toute, ce n’est pas parce qu’on prend son temps pour faire les choses qu’on ne les fait pas. Dans la vie, il y a tout un tas de choses qu’on peut parfaitement remettre au lendemain.
    Pour symboliser cette procrastination, Gilles Bachelet aurait pu choisir le chat. Ce fabuleux animal dont on jalouse souvent le mode de vie. Mais ce fut l’escargot, en armure puisque c’est un chevalier, auquel il a rajouté des bras. Voire même parfois des pattes. “J”ai dessiné mon tout premier escargot en armure (sans bras) vers l’âge de douze ans, poursuit Gilles Bachelet. Un tournoi d’escargots en armure… Ça a tellement plu a mon papa (qui est peintre) qu’il en a fait un petit tableau, vendu hélas… Beaucoup plus tard vers l’âge de soixante ans, j’ai commencé sur Facebook une petite série de dessins sur un couple d’escargots nommés Kévin et Humphrey. Cette série s’est poursuivie un moment. Lorsque j’ai cherché une idée pour mon nouvel album, ces deux idées ont fusionné.
    Cet éloge de la procrastination est aussi une ode à l’Amour. Qui, lui, ne peut attendre…

    Par Gaëlle Martin

    chevalier ventre-a-terre_illustration couleur

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Crise d’ado et dents pointues

    Aspirine, Joann Sfar. Editions Rue de Sèvres, 130 pages, 16 euros.x  Aspirine (oui, c’est ...

    L’ambulance 13 vers sa dernière offensive

    L’ambulance 13, tome 8: d’un enfer l’autre, Patrice Ordas (scénario), Alain Mounier (dessin). Editions ...

    Un voyage en Alzheimer qui ne s’oublie pas

    Ceux qui me restent, Damien Marie (scénario), Laurent Bonneau (dessinateur). Editions Grand Angle, 152 ...

    Dans les coulisses de la mort de Staline

     La mort de Staline – l’intégrale (réédition), Fabien Nury (scénario), Thierry Robin (dessin). Editions ...

    L’histoire du chevalier La Barre en picard et en bande dessinée

    Le 250e anniversaire de la mort du Chevalier La Barre (décapité le 1er juillet ...

    Quand un CRS se pique de bande dessinée…

    Est-ce le fait d’avoir envoyé des CRS protéger des dessinateurs de presse qui a ...