Le crabe marche toujours bien

    La marche du crabe, tome 2 : l’empire des crabes, d’Arthur de Pins, éditions Soleil (coll.Noctambule), 120 pages, 17,95 euros.

    On avait déjà salué sa jolie bande-annonce en forme de clin d’oeil à la série culte “Bref”. Mais ce deuxième volume de la Marche du crabe n’est pas mal non plus !
    Adaptation en bande dessinée de son film d’animation couronné de succès, cet Empire des crabes nous ramène au bord de l’estuaire de la Gironde, du côté de Royan, où le petit monde des crustacés est en plein bouleversement à cause de l’évolution incongrue d’un cancer simplicimus vulgaris, ou crabe carré, insignifiant petit crustacé qui a la particularité – comme le rappelle l’auteur dans une préface déjà drôlatique – d’être incapable de changer de direction et d’être ainsi condamnés à marcher toute leur vie selon une même ligne droite. Sauf qu’une poignée d’entre eux a trouvé le moyen de modifier sa trajectoire, ce qui crée l’émoi dans la communauté et plus largement au sein de tout l’éco-système local.

    On va suivre ici la suite des péripéties de “Soleil”, “Bateau”, “Guitare” ou “Lune”, des fonds abyssaux jusqu’au bord dangereux d’une casserole en ébulition ou une plage noyée de mazout. La révolution est en marche… en crabe  forcément, c’est-à-dire de travers. Et une bataille grandiose entre les forces de “l’empire” (toute allusion à la Guerre des étoiles n’est bien sûr pas totalement fortuite) et les révoltés s’achève dans un fiasco généralisé, sous l’oeil des musculeux tourteaux bien décidés à conserver leur place en haut de l’échelle biologique locale.

    Satire décalée et absurde du conformisme, album délicieusement rétro dans son ambiance fin XXe siècle, avec un humour toujours aussi fin, sa stylisation graphique très particulière, cette Marche du crabe avance en tout cas bien vers la fin de la trilogie annoncée et la Révolution du crabe.

    Occasion aussi de saluer le catalogue de cette collection “Noctambule”, chez Soleil.  Cette série d’adaptations de classiques de la littérature (La marche du crabe étant l’exception pour l’instant) compte notamment à son catalogue A bord de l’étoile matutine de Riff Reb’s, Le dernier des mohicans, d’après Fenimore Cooper par Cromwell et Catmalou ou le Joueur de Dostoïevski par Miquel et Godart. De jolies réussites graphiques, en attendant, pour ce Noël 2011 L’île aux 30 cercueils de Maurice Leblanc adapté par Marc Lizano.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Jean-Marc Rochette au sommet

    Ailefroide, Jean-Marc Rochette (scénario et dessin), Olivier Bocquet (scénario). Editions Casterman, 296 pages, 28 ...

    Ouf, on peut encore rire de tout !

    Un sondage, commandité par la LICRA affirme que 71 % des Français pensent qu’il ...

    Blueberry raconte…

    La Jeunesse de Blueberry, tome 20 : Gettysburg. François Corteggiani, Michel Blanc-Dumont, Editions Dargaud, ...

    Les dessus chics des Dessous

    Ses chères lectrices lui pardonneront son infidélité: on ne retrouvera pas aujourd’hui la traditionnelle ...

    Irons, le retour de l’homme de fer

    Irons, tome 1: ingénieur-conseil, Tristan Roulot (scénario), Luc Brahy (dessin). Editions Le Lombard, 56 ...

    L’énorme horreur est humaine

    Enormous, tome 1: Extinction level event, Tim Daniel (scénario), Mehdi Cheggour (dessin). Editions Ankama ...