Le dessinateur britannique Ronald Searle est mort

    Une estampe, au style si reconnaissable de Ronald Seale (extrait de la galerie Amorosart qui en présente un joli nombre).

    Certes, son âge était vénérable. Mais il n’en reste pas moins que c’est un grand dessinateur qui nous a quitté. Le Britannique Ronald Searle, auteur notamment de la bande dessinée St Trinian’s sur les aventures dans un pensionnat de jeunes filles et illustrateur pour les plus grands journaux et magazines (Comme Life, The New Yorker, Le Monde, etc) vient de décéder le 30 décembre à l’âge de 91 ans, à Draguignan (en Provence – Alpes – Côte d’Azur). Sa famille a annoncé la nouvelle hier. Il vivait en France depuis cinquante ans.

    Né en 1920 à Cambridge (Angleterre), il avait commencé à vendre des dessins à 15 ans et fait paraître le début de sa BD St Trinian’s alors qu’il était engagé dans le corps des Ingénieurs royaux pendant la Seconde Guerre mondiale. Après le conflit – au cours duquel il avait été fait prisonnier de guerre par les Japonais – il travailla pour le magazine satirique britannique Punch et plusieurs quotidiens anglais, avant d’étendre ses collaborations aux plus prestigieux magazines américains.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La reine du manga couronnée à Angoulême

    C’est officiel depuis ce soir: Rumiko Takahashi, l’autrice de Ranma ½, Urusei Yatsura ou encore Maison Ikkoku, a ...

    Mes albums préférés en 2015 pour entamer 2016

    Rituel traditionnel – mais quand même bien agréable – de fin d’année (ou, en ...

    Le futur recomposé de Fabrice Neaud s’approfondit

    Nu-Men, tome 2 : Quanticafrique, Fabrice Neaud, éditions Soleil (coll. Quadrants),  48 pages, 13,95 ...

    Un joli hommage à Moebius

    Un joli hommage à Giraud – Moebius (plutôt Moebius ici) par la bloggeuse d’origine ...