Le visiteur du futur pas dépaysé

    Le visiteur du futur, tome 1 : l’élu des dieux, Gosh, François Descraques, éditions Ankama, 48 pages, 12,90 euros.

    L’album était tranquillement sur sa pile quand, soudain, dans un éclair, un énergumène vêtu d’un long manteau a surgi pour dire qu’il fallait absolument en parler, car l’avenir du monde en dépendait. Alors, forcément, on s’exécute. Et plutôt avec plaisir.

    Faisant partie des web séries humoristiques s’étant taillé un joli succès underground sur le Net, Le Visiteur du futur compte désormais son adaptation en BD.

    Scénarisé par l’auteur de la série, François Descraques, l’album s’intercale entre les deux saisons de la web-série (après avoir vainement tenté de corriger les catastrophes à venir en 2250 en revenant dans le passé – à savoir, notre époque – le héros commence sa vraie mission qui est de sauver le monde). Le Visiteur et son ami le Dr Castafolte cherchent des coéquipiers pour sauver la planète. Et, après un hasardeux casting à base de zombies et de nécrophiles, ils en arrivent à la bonne idée : recruter le plus grand stratège de l’Histoire, Alexandre le Grand ! Mais, bien sûr, tout ne se passera pas comme prévu…

    Il n’était pas gagné de restituer en BD l’esprit de la série, marquée par ses effets cheap (de moins en moins au fil des épisodes) et par un humour potache. L’adaptation par l’auteur même permet sans doute d’y parvenir en préservant au mieux ce ton particulier qui fait tout le charme du Visiteur du futur. Et Gosh, au dessin, avec sont trait très encré ne cherche pas à copier l’esthétisme des films, mais restitue aussi bien cette ambiance, avec toute sa grandeur burlesque.
    Drôle et nerveux, cet Elu des dieux ne dépare nullement dans le cadre et vient ajouter une jolie petite pierre à l’univers de la série.

    Un univers qui compte désormais aussi, toujours en lien avec la bande dessinée, un “cross-over” avec une autre série publiée chez Ankama, City Hall. Ce petit manga, dessiné par Guillaume Lapeyre et scénarisé par Rémi Guérin (auteurs de City Hall) sous la houlette de François Descraques), est offert en bonus au DVD de la saison 3 du Visiteur du Futur

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Retrouvailles sous tension chez les Supers

     Supers, tome 5: retrouvailles, Frédéric Maupomé (scénario), Dawid (dessin). Editions de la Gouttière, 160 ...

    La Guerre des amants : tableau final

    La Guerre des amants, tome 3: jaune Berlin, Jack Manini (scénario), Olivier Mangin (dessin). ...

    “Libé” fait toujours des bulles

          Si sa nouvelle formule (déjà largement abandonnée d’ailleurs) peine à masquer ...

    Une fantaisie très souriante

    Astrid Bromure, tome 1: comment dézinguer la Petite souris, Fabrice Parme. Editions Rue de ...

    Destins parallèles et amours croisés

    Destins parallèles, elle – lui, tome(s) 1, Daisuke Imai (scénario et dessin). Editions Komikku, ...

    Cécile Hennerolles gagne en visibilité

    L’amiénoise Cécile Hennerolles vient de sortir Vladimir et Clémence, son premier livre chez Grasset ...