Les Rois maudits, côté femme

    Les Reines de sang – Isabelle, la Louve de France 1, Thierry Gloris, Marie Gloris & Jaime Calderon. Editions Delcourt, 56 pages, 14,30 euros.

    Philippe IV le Bel est le père de trois rois de France et d’Isabelle, mariée au roi d’Angleterre Edouard II. Dotée d’un caractère farouche Isabelle qui s’affirmera comme le seul homme de la dernière génération capétienne sera à l’origine de la guerre de Cent ans. Fière et violente, cette femme humiliée par les frasques de son mari, sera évincée de la succession de la couronne de France en vertu de la Loi salique, réactivée par ses cousins Valois.

    Sacrifiée à la raison d’état et au bonheur de la France, « tel est le fardeau de ceux qui ont la charge, par la grâce de Dieu, de gouverner le monde », cette femme, en adoration devant son père, est mariée à un homme plus attiré par les jeunes hommes que par elle.

    Version revisitée, du côté femme, cette nouvelle mouture des Rois Maudits, nous séduit par ce nouvel éclairage qui révèle aussi l’ambigüité de cette reine pétrie d’orgueil. C’est elle qui est à l’origine du scandale de la Tour de Nesle où ses belles-sœurs recevaient leurs amants, ce qui ne l’empêchera pas (faites ce que je dis, pas ce que je fais) de succomber aux plaisirs de la chair dans les bras de Mortimer…  Si « le cœur a ses raisons que la raison ne connaît pas », au final, ce n’est pas lui qui commande. Complots, coup tordus, trahisons, la grande fresque de l’histoire s’écrit en lettres de sang et rien ne peut arrêter la course folle de l’ambition de quelques uns, certainement pas le petit peuple qui va en faire les frais…

    Un récit intelligent et très scrupuleux de la véracité historique et qui refuse les clichés usés des images d’Epinal mais aussi un ouvrage qui tente de sonder les reins et les cœurs des protagonistes. Le trait réaliste de Calderon et l’excellente mise en couleurs de Corgie contribuent à nous faire vivre pleinement cette histoire pleine de bruit et de fureur.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !
    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Epiphanie

    Aujourd’hui, c’est l’épiphanie ou le “jour des rois”, lorsque, dans la tradition chrétienne, les ...

    Les Français aiment Astérix et la BD

    BVA a sondé les Français sur leur rapport avec la bande dessinée. Avec des ...

    Encore un mois au Mémorial des Résistantes

    Les quatre femmes “en Résistance” de Régis Hautière, OIivier Frasier, Francis Laboutique, Mark Veber ...

    Philo et BD, un mariage d’amour ou un mariage de raison ?

    Super-héros & philo, Simon Merle. Editions Bréal, 112 pages, 20,50 euros La philosophie est-elle ...

    La grande Battle, saison 2 : c’est ce soir à Amiens

    Apéro “off” des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, la seconde Battle de dessins ...

    Quand ça déraille sur le Transsibérien

    Trains de légende, t.3 : le Transsibérien, Gregory Lassablière et Fabrice David (scénario), Juan ...