Lefranc, tome 23 : l’éternel Shogun, Robberecht, Regric, d’après Jacques Martin, editions Casterman, 48 pages, 10,95 euros. Dédicaces de Régric, mercredi 9 mai à la Maison de la BD à Creil.

    Cette année 2012 marque, après le Marsupilami, l’entrée dans la soixantaine d’un autre héros classique : Lefranc, le reporter aventurier de Jacques Martin. Et lui non plus ne semble pas près de prendre sa retraite…

    Pour l’occasion, en ce printemps, les éditions Casterman fêtent cet anniversaire avec faste: ré-édition collector en série limitée des quatre premiers albums de la série (La grande menace, l’ouragan de feu, le mystère Borg et le repaire du loup), édition de plaques émaillées offertes pour l’achat de deux de ces albums, exposition Lefranc à la galerie Petits Papiers à Bruxelles… Et donc parution d’un nouvel album des aventures du blond journaliste, accompagnée d’une série de rencontres-dédicaces (dont deux en Picardie, à Creil, mercredi prochain puis à Amiens en juillet).

    Ce 23e tome ramène au début des années 50, dans un Japon encore sous occupation américaine et rêvant toujours, pour certains, à la revanche. Envoyé faire un reportage sur la cité impériale, Lefranc va se retrouver, comme d’habitude, confronté à un complot impliquant anciens nazis, héritier du dernier Shogun et, donc, l’incontournable Borg (le méchant emblématique et adversaire favori de notre héros).

    En 48 pages, très denses et pleines de rebondissements, grâce à un scénario bien maîtrisé par Thierry Robberecht et un dessin de Régric (alias Frédéric Legrain) qui se coule parfaitement dans le style de la série, c’est à une plongée nostalgique dans l’âge d’or de la BD franco-belge qu’est invité le lecteur. Avec la sensation, pas du tout désagréable d’ailleurs, de lire un album des années 50 ou le magazine Tintin qui publiait les aventures de Lefrance. Gauffrier 3 bandes et ligne claire très classique, cet Eternel Shogun remplit son cahier des charges. Et propose un Lefranc éternel et d’un parfait classicisme vintage.

    Rencontre avec le dessinateur Régric, à la Maison de la bande dessinée à Creil, mercredi 9 mai, de 15h30 à 18 heures et à Bulle en stock Amiens, le vendredi 6 juillet.
    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    « C’est bête comme question »

    Voilà ce que m’a répondu Didier Wampas que je lui ai demandé s’il n’en ...

    8 bandes dessinées de qualité offertes pendant 48 heures

    L’opération “les 48 heures BD” est renouvelée. Cela se passe ces 16 et 17 ...

    Un pavé sur un petit moment d’anarchie

    Anarchy comics, collectif, sous la direction de Jay Kinney. Editions Stara, 226 pages, 19 ...

    Deuxième journée du festival d’Amiens 2012

      17es Rendez-vous de la bande dessinée d’amiens. Un peu moins de soleil à ...

    Labé décédé

    Le journaliste BD du Monde, Yves-Marie Labé, est décédé le 31 décembre d’une crise ...