L’heure des révélations lumineuses

    Luminae, tome 2 : la naissance des heures, Bengal, éditions Ankama, 80 pages, 14,90 euros.

    La première partie de ce diptyque avait séduit… mais aussi laissé dans un brouillard assez complet, avec son monde complexe et son récit encore très énigmatique. Disons le d’entrée, ce deuxième tome apporte les éléments de compréhension nécessaires pour pleinement apprécier cette histoire d’héroïc fantasy médiévale pleine de magie. Au deux sens du terme. Reprenant le récit là où le premier tome s’était arrêté, cette seconde partie, La naissance des heures, débute après la nuit de combat mené contre les forces du mal.

    Les guerrières qui protègent Luminae, la “dame lumière” – et plus ou moins, comprend-on, l’âme du monde – parviennent à prendre l’avantage sur le mage-dragon qui avait réussi à mettre pied dans le monde des hommes. Mais d’autres dangers menacent. La nouvelle “dame des heures” entrevoit son destin funeste et surtout, la sixième guerrière, disparue, Illiana est devenue une redoutable créature draconique…

    Confrontant – comme il se doit dans un tel univers – les forces de l’ombre et celles de la lumière, Bengal parvient à s’extraire du manichéisme simpliste de trop de récits de ce genre. A l’image de sa narration, qui alterne scènes de combat dynamiques et passages contemplatifs, il livre une histoire singulière et en phase avec son graphisme, aux influences manga (dans les cadrages, le découpage et le dynamisme) affichées, assorties d’une grande élegance. Ce deuxième album de 80 pages s’avère encore d’une belle fluidité.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Charlie hebdo de nouveau attaqué pour un dessin

    Vivant désormais sous le feu des projecteurs et bénéficiant d’une audience nettement plus grande, ...

    Goossens toujours très combattif

    Combats, Daniel Goossens. Editions Fluide glacial, 48 pages, 14 euros. Après s’être penché sur ...

    La vraie fête du travail à Guise

    Aujourd’hui, 1er mai, relâche, donc. On en profitera pour relire De Briques et de ...

    BD : du tourisme, et encore de l’invasion !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Hardy avec les tabous de l’Histoire française

    Agence Hardy, tome 7: les diamants fondent au soleil, Pierre Christin, Annie Goetzinger, éditions ...

    A chacun son Tour (1) : Les Pieds Nickelés dans la boucle

     Les Pieds Nickelés au Tour de France, Roland de Montaubert et René Pellos. Editions ...