L’historique Gilles Chaillet n’est plus

    Glénat et Le Lombard viennent d’annoncer le décès de Gilles Chaillet, à l’âge de 65 ans.

     Né à Paris le 3 juin 1946, Gilles Chaillet, vient de décéder, ce mercredi 14 septembre à Margency, dans le Val-d’Oise. Il restera comme l’auteur de la série historique Vasco. L’ayant entamée  en 1980 dans le journal Tintin, il s’y consacrera – à l’écriture et au dessin – jusqu’en 2008. Avec, au final vingt-deux albums (parus au Lombard)ressuscitant des pages méconnues de notre passé. En janvier 2009, Le Lombard a entamé l’édition intégrale de la série. Le tome 7 paru en décembre 2010 clôture cette Intégrale avec notamment Les Mémoires de Voyages de Vasco, un récit un peu atypique où Gilles Chaillet nous ouvre les carnets de voyage d’un Vasco vieillissant. Et scénarisé par Gilles Chaillet et dessiné par Frédéric Toublanc, le tome 24 de Vasco (Le Village maudit) paraîtra en février 2012 au Lombard.

    En mars 2001, Gilles Chaillet  publie, avec B. Capo au dessin, le premier titre d’une autre série historique : Tombelaine (Casterman). L’année suivante, il écrit et dessine La dernière Prophétie (Glénat) et en août 2003, Intox, un thriller contemporain (Glénat), avec Olivier Mangin au dessin.

    Mais c’est en 2004 que paraît l’oeuvre de sa vie, Dans la Rome des Césars (Glénat). En 2008, tandis que continue La dernière Prophétie, il confie le dessin de Vasco à Frédéric Toublanc, puis sur un scénario de Didier Convard, il dessine le premier volet de Vinci, l’Ange brisé (Glénat).  En mars 2011 est paru son dernier album, le péplum (plutôt bon) Les boucliers de Mars aux Editions Glénat, avec Christian Gine au dessin.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Réalités africaines

    Nouvelles graphiques d’Afrique, Laurent Bonneau. Editions Des ronds dans l’O, 164 pages, 25 euros. ...

    Noé navigue des planches à l’écran

    Noé, l’adaptation “pluri-média” de Darren Aronofsky de l’histoire du déluge, évoquée hier, pourra bientôt ...

    Avec Luz, l’horreur est humaine

    ô vous, frères humains, Luz (d’après l’oeuvre d’Albert Cohen). Editions Futuropolis, 136 pages, 19 ...

    Des Elfes toujours bien verts

    Elfes, tome 7: le crystal des elfes sylvains, Nicolas Jarry (scénario), Gianluca Maconi (dessin). ...

    Le roi du catch

    Le roi du ring, tome 1: Graine de champion, de Dimitri Gigault et Julien ...

    Un polar qui sent la terrine de lapin et la France qu’on aime

    Entre Simenon et Audiard, Thomas Morales nous livre un succulent deuxième volet des enquêtes ...