L’ombre flamboyante des Elfes

    Soleil, tome 8-couvElfes, tome 8: la dernière ombre, Olivier Peru, Bileau. Editions Soleil, 56 pages, 14,50 euros.

    Nouveau retour d’un personnage dans cette deuxième saison de l’univers des Elfes. Et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit de Fall, “l’elfe blanc au coeur noir” qui avait été malgré lui à l’origine du massacre d’une partie de sa race, dans le tome 3 de cette saga qui tient décidément toujours bien sa place, dans une héroïc-fantasy revisitée.

    Solitaire et retiré du monde, Fall, l’ancien pisteur, est devenu une légende pour les hommes, au même titre que son dragon blanc, la dernière ombre. “Blanc comme la mort / Il tue sans remords” et tente de préserver les dernières créatures mythiques que les humains, désormais dominants, sont en train d’éradiquer. Mais en voulant venger un griffon, Fall va déclencher une inextinguible volonté de vengeance de la part d’Halleran, cheffe d’une bande de mercenaires. A l’aide d’une équipe d’hommes, d’orcs et d’un chasseur, ils vont parvenir à trouver le sanctuaire secret de l’elfe blanc, caché dans les glaces polaires. La violence et la dévastation vont pouvoir se déployer de nouveau…

    Le premier épisode mettant en scène Fall était le plus tragique et mythologique de la série. Cette nouvelle histoire conserve cette même dimension. Si le poids du destin se fait moins présent, le héros va encore chèrement payer ses engagements passés, au fil d’une histoire restituée de façon dynamique (et avec une mise en couleurs améliorée par rapport à l’épisode précédent) et énergique par Stéphane Bileau.

    Elfes T8.indd

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Valérian et Laureline,la nostalgie du futur

    Valérian et Laureline, tome 22 : Souvenirs de futurs, Pierre Christin, Jean-Claude Mezières, éditions ...

    Michel et Jean ou le pari de deux copains ados

         Ils se sont connus sur les courses cyclistes ; ils avaient 16 ans. Ils ...

    Rendez-vous de la BD : place aux jeunes

    Les “journées scolaires”, avant le festival de ce week-end ont lieu ce mardi et ...

    La fin du mond… Houba ! Pan !

    Marsupilami, tome 26 : Santa Calamidad, Stéphane Colman & Batem. Marsu productions, 48 pages, ...

    Moby Dick refait surface avec Chabouté

    Moby Dick, livre premier, Christophe Chabouté. Éditions Glénat, coll. Intégra, 120 pages, 18,50 €. ...

    Un polar qui sent la terrine de lapin et la France qu’on aime

    Entre Simenon et Audiard, Thomas Morales nous livre un succulent deuxième volet des enquêtes ...