L’ultime traversée arrive à bon port

    Chroniques outremers, tome 3 : métisse, Bruno Le Floc’h. Editions Dargaud, 56 pages, 13,99 euros.

    C’est une série (triptyque) singulière qui s’achève avec ce troisième tome et une dernière escale au Mexique avant de se perdre sur les bords de l’Amazone. Après la Méditerranée, puis l’Atlantique (titres et localisation des deux précédents albums), le cargo Saroya termine son long voyage, en pleine Première Guerre mondiale, afin de de livrer aux guérilleros mexicains la cargaison d’armes qu’il transporte. Cette ultime traversée sera épique, et moins maritime. L’essentiel de l’action se déroulant lors de la remontée d’un fleuve, pris en chasse par les militaires mexicains.

    Si les précédents tomes, avec leur faux rythme et une certaine lenteur, pouvaient laisser songeur sur la finalité et la pertinence de cette traversée, le cap a été bien tenu et ils prennent ici, avec cet épilogue, toute leur consistance et cohérence. Le dénouement s’avère aussi mélancolique et tragique que l’ambiance qui baignait la série depuis son début.

    Quant au dessin, très élégant, du dessinateur breton, il rend encore plus hommage ici à Hugo Pratt, avec ses traits esquissés, ses paysages juste ébauchés et ses personnages de marginaux romantiques. Il s’en distingue en revanche par une mise en couleurs tranchée, qui rehausse les ambiances et renforce l’intensité du récit. En bon capitaine, Bruno Le Floc’h a en tout cas amené son navire à bon port.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Fabcaro, toujours très “Open” sur l’humour absurde

    Open bar, 1ère tournée, Fabcaro. Editions Delcourt, coll.Pataquès, 56 pages. Depuis Zaï, Zaï, Zaï, ...

    Sea, Sun (peut-être) et Sex

    Sea, sexe and sun. Si la mer est toujours là, le soleil se fait ...

    Gare à la bête

      John Arthur Livingstone, tome 1 : Le Roi des singes, Philippe Bonifay, Fabrice Meddour.Vents ...

    Daytripper, un très beau voyage au bout de la vie

    Daytripper, au jour le jour, Fábio Moon, Gabriel Bá, Urban Comics, 243 pages, 22,50 ...

    Fantomas remporte la deuxième manche

    La colère de Fantomas, tome 2 : tout l’or de Paris, Olivier Bocquet, Julie ...

    Bon anniversaire Franquin, en noir et toujours haut en couleur

    Franquin, il était une fois les idées noires, dirigé par Gérard Viry-Babel, éditions Fluide ...