Moulinex ou deux filles pressées

    J’adore les correspondances, les faits du hasard, ces manières de jeux de la vie qui semblent faire des pieds de nez à la réalité, à la rationalité. André Breton eût aimé. Suis en voiture. Je roule dans les rues d’un Amiens ensoleillé, un matin de printemps 2015. J’écoute, sur mon autoradio, Constellation, d’Adrien Bosc, Grand prix du roman de l’Académie française 2014, lu par le comédien Bernard Gabay, grâce à un audio livre (Audiolib-éd. Stock). Je n’avais pas lu l’œuvre en son temps. Je me régale. L’histoire ? L’avion Constellation, à destination de New York, s’écrase le 28 octobre 1949, dans l’archipel des Açores. Aucun survivant ; quarante-huit victimes parmi lesquelles  Marcel Cerdan

    Mélanie (à gauche) et Lucie en pleine action.
    Mélanie (à gauche) et Lucie en pleine action.

    , boxeur émérite et amant d’Edith Piaf, Ginette Neveu, violoniste virtuose et adulée. Adrien Bosc, dans ce succulent premier roman, reconstitue avec la précision d’un entomologiste (normal : un insecte, comme un Constellation, souvent ça vole ; parfois, ça s’écrase, ou on les écrase) ces existences broyées, ces destins fracassées, ses espoirs brisés. Construction exemplaire, petite musique modianesque, style limpide et épuré, ce livre est épatant. Je me régale ; je rêve au volant de mon carrosse Peugeot 206 (250 000 km au compteur et quelques gnons). Bosc évoque Blaise Cendrars, l’un de mes écrivains et poètes préférés. Blaise y parle de son fils Rémy, tué dans un accident d’avion au Maroc. Bosc décrit Cendrars, buriné, un verre de rhum à portée de main, un mégot de gris aux lèvres. L’Homme foudroyé, Aix-en-Provence, Doisneau qui le photographie. Blaise souffre, saigne, peste contre la Bochie et ces Boches qu’il déteste. L’inspiration, peu à peu, lui revient après cette saleté de débâche… Je rêve. Mon téléphone sonne. C’est Mélanie, de la galerie Pop Up qui m’appelle. Elle doit me fournir des informations sur le duo Moulinex que j’ai vu une nuit en train de diffuser de la musique au Cappuccino, bar réjouissant de la rue des Lombards, à Amiens. Je traînais en compagnie de Carlos, un copain du journal. Devant nous, deux très jolies filles. Une blonde (Lucie, longue liane aux yeux bleus) et une brune (Mélanie, longue liane au regard d’ébène). Nous sommes sous le charme. Envie de danser… Le concept ? « On en avait marre de voir que c’était souvent des mecs qui diffusaient de la musique dans les bars. Alors on a créé Moulinex », résument-t-elles. Elles fondent leur duo de « sélection musicale » pour « faire danser les filles ». Elles diffusent de tout : disco, rockabilly, pop, électro, chanson française. De Madonna à Prince, en passant par les Stones et Lio.  Cette nuit-là, je suis rentré fort tard. Et je devais refaire mon lit. (N.A.M.L.A. : tu sais, lectrice, je ne pas très manuel). Mon angoisse : replacer la couette dans la housse. C’est bien tombé, au Cappuccino, une copine m’a indiqué la technique : il suffit d’entrer dans la housse en tenant fermement la couette. Ca a marché d’enfer. Dans des draps propres et frais, j’ai attrapé un livre au hasard. C’était L’Homme foudroyé, de Blaise Cendrars. Il était quatre heures du matin.

                                                                 Dimanche 31 mai 2015.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Ca y est, lectrice, mon amour! J’ai mon blog ! En fait, j’en ai deux (de blogs) : celui-ci dessous (chics) hébergé par mon cher Courrier picard et celui hébergé sur le site de la revue La Règle du Jeu, de Bernard-Henri Lévy. En ce qui concerne ce blog du Courrier picard, j’y parlerai des trois choses les plus importantes dans la vie : les filles, la littérature et le rock’n’roll. On y retrouvera certaines chroniques des « Dessous chics », mon rendez-vous culturel et dominical du Courrier picard, certains bouts d’interviews que, faute de place, je ne peux publier, des commentaires divers sur l’air du temps, des rencontres, des coups de coeur et des coups de gueule… Et pour me faire de la pub, je parlerai sans complexe de mes bouquins. (Pourquoi se priver de se faire du bien quand, d’un seul coup, on devient puissant, grâce à ce fichu blog, presque le maître du monde). Je ne publierai que les commentaires des filles. Ceux, velus et répugnants, des mecs, seront censurés, sauf ceux qui diront du bien de moi. (Ce qui, je le sais, n’arrivera pas.). Voilà, lectrice, ma fée humide, mon ange terriblement sexué, tu sais tout. Jette-toi sur mon blog comme sur mon corps : dévore-le. Dévore-moi, gourgandine!

    • Voir les commentaires

    • Richez

      Merci pour les rubriques hebdomadaires dans le Courrier
      Avec les chroniques de Tony Poulain c’est vendredi que je lis en premier

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Salut, Jean-François !

          C’était une intelligence rare ; c’était aussi un artiste. « Un point de repère dans la ...

    Les dessins censurés enfin dévoilés

    Les dessins érotiques des quelques vingt-cinq illustrateurs de jeunesse, dont l’interdiction par le conseil ...

    Lecture-spectacle du texte de Charb empêchée à Lille : certains donnent de la voix

    L’annonce de la déprogrammation du spectacle tiré de l’ouvrage de Charb Lettre aux escrocs de ...

    Le loup en voit de toutes les couleurs

    Le jour où Loup Gris est devenu bleu, Gilles Bizouerne et Ronan Badel, Didier ...

    Alice au pays de zombies

    Alice Matheson, tome 1: Jour Z; tome 2: le tueur en moi; tome 3: ...

    France 3 Picardie fait bien revivre Charb

    Notre confrère de France 3 Picardie Stanislas Madej a retrouvé un entretien qu’il avait ...