Stumptown, tome 1 : Disparue, Greg Rucka et Matthew Southworth. Editions Delcourt, 144 pages, 14,95 euros

    Dex joue. Mais elle ne sait pas s’arrêter et elle se retrouve maintenant à la tête d’une jolie dette : 17000 dollars à rembourser au casino. Quand on exerce la profession de privé et qu’on a des revenus en dents de scie, ça devient légèrement préoccupant. Bonne pâte, la patronne, Sue-Lynne, lui offre d’effacer ses dettes et rajoute même une enveloppe de 1000 dollars pour les frais. Tout ça en échange de trois fois rien, un petit service tout simple. Retrouver sa petite-fille disparue depuis quatre jours. Pour Dex, c’est presque une affaire de routine. Presque…. car les choses ne vont pas tarder à dégénérer…

    Si les BD américaines sont appelées des comics, il ne faut pas se tromper, ce faux-ami ne signifie pas comique, et, ici, noir, c’est noir ! Voici un récit dans la grande tradition du polar made in USA.  De la violence à l’état brut dans un récit âpre, prenant et fort  aux nombreux rebondissements. Mais, dans ce premier opus, plus que l’intrigue, c’est la personnalité complexe de l’héroïne –qui se dévoile au fil des pages – qui retient l’intérêt du lecteur.  Addiction au jeu, un frère handicapé mental dont elle s’occupe avec amour, tendance à la dépression et pas farouchement hétérosexuelle font de Dex quelqu’un de particulier alors qu’en face d’elle, les méchants donnent plutôt dans le stéréotype.

    Au crayon, Matthew Southworth souligne le récit de façon efficace et excelle à rendre les ambiances oppressantes et angoissantes. Le tandem fait fonctionner le suspens à fond et si Portland ne semble pas une ville où il fait bon vivre, Delcourt marque des points avec cette nouvelle série.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Trap, drôle d’animal

    Trap, Mathieu Burniat. Editions Dargaud, 180 pages, 13 euros. Dans une jungle sauvage – ...

    Pour rire à s’en tenir les Côtes du Rhône

    Les fondus du vin, tome 3:  des Côtes du Rhône, Cazenove et Richez (scénario), ...

    une Dauphine qui rit jaune

    M’sieur Maurice et la Dauphine jaune,   Bruno Bazile. Treize étrange, 48 pages, 13,90 euros ...

    On peut sauver le soldat Franklin !

    Les Tuniques bleues, tome 61: l’étrange soldat Franklin, Raoul Cauvin (scénario), Willy Lambil (dessin). ...

    La BD, c’est des jeunes et des vieux !

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis ! 0J'AIME0J'ADORE0Haha0WOUAH0SUPER !0TRISTE0GrrrrMerci !

    Un autre beau regard sur Helen Keller

    Annie Sullivan et Helen Keller, Joseph Lambert, co-édition Çà et Là / Cambourakis, 96 ...