Corto Maltese dans le “Figaro magazine”

    Il sera bientôt temps de se pencher sur les bandes dessinées estivales publiées (plus ou moins) dans la presse pour cet été 2017 – et s’agissant du Courrier picard, ce sera un nouvelle pré-publication “collector”, en noir et blanc, du nouveau tome de la Guerre des Lulus (on y revient plus en détails lundi prochain).
    Mais le Figaro Magazine réussit déjà un joli coup éditorial et médiatique: il va en effet pré-publier le prochain tome de Corto Maltese.

    Dès la semaine prochaine et jusqu’au 25 août, les lecteurs de l’hebdo de droite du groupe Dassault pourront donc découvrir, au fur et à mesure, les 72 pages de la nouvelle aventure signée Juan Dias Canales et Rubén Pellejero.

    Et il faudra faire attention au chaud et froid. Car, après l’Alaska sous le soleil de minuit, c’est sous les tropiques voire l’équateur qu’ira se balader le marin aventureux. L’histoire est appelée à se dérouler entre Venise, Alexandrie, la mer rouge, la Grèce et l’Afrique noire, en 1911. Sur sa route, Corto croisera notamment un aventurier français, Henry de Monfreid, mais aussi Winston Churchill, et il sera surtout confronté à trois femmes (une journaliste entreprenante, une exploratrice à la recherche de son père et une ancienne esclave). Bref, un nouvel album qui paraît s’inscrire dans la veine de “jeunesse” et de l’aventure du précédent opus.
    L’album, Equatoria, toujours édité par Casterman, sortira le 27 septembre…

    L’évocation de cette initiative du Figaro et du héros de Hugo Pratt donne l’occasion d’évoquer un joli petit essai, pas récent récent, signé du spécialiste BD maison, Olivier Delcroix. Dans la collection Duetto des éditions numériques Nouvelles lectures – série-concept ou un auteur contemporain déclare sa passion pour un auteur décédé – Delcroix explique de belle manière, en quelques pages, de quelle manière Hugo Pratt a changé sa vie. Il revient plus particulièrement sur sa première rencontre avec Pratt, à Paris, en 1993 et comment l’auteur l’a fasciné, tout comme son personnage emblématique, à “la dérive perpétuelle et assumée”. Dans ce court et très joli texte, il revenait aussi sur l’album de Pellejero et Diaz Canales, soulignant combien son entrée en matière, onirique, poétique et arctique, signait le retour de l’aventurier en terre littéraire. Avec ce “Duetto”, la boucle est bouclée.

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La grande Battle, saison 2 : c’est ce soir à Amiens

    Apéro “off” des Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens, la seconde Battle de dessins ...

    20 albums indispensables à lire cet été

    Toute l’année, les journalistes de l’ACBD, spécialisés en bande dessinée, lisent des milliers d’albums. ...

    Fluide glacial se met en six pour l’été

    Pour son numéro d’août (n°446, déjà en kiosques), Fluide glacial propose sans doute la ...

    Mes coups de coeur BD de 2012

    Petit palmarès personnel pour terminer cette année 2012, moins forte peut-être que la précédente ...

    Une mécanique pas grippée

    La grippe coloniale, tome 2 : cyclone la peste, Appollo, Serge Huo-Chao-Si, édtions Vents ...