Craignos Monsters_couvZe Craignos monsters, le retour du fils de la vengeance, Jean-Pierre Putters. Edition Vents d’Ouest, 240 pages, 35,50 euros.

    Quatrième tome d’une anthologie unique en matière de “ciné Z” fantastique et de science-fiction. Fondateur de Mad Movies, puis de la revue Métaluna (hélas défunte à l’automne dernier) Jean-Pierre Putters avait publié dans les années 90 trois tomes, aussi drôles qu’érudits sur ces “monstres craignos” qui peuplent les pellicules depuis un siècle. Cent ans de cinéma de genre évoqué à travers ses créatures outrancières ou ridicules, ses vamps, ses loups-garous, vampires, etc. Il revient (oui, reviens JPP, reviens !”) avec un nouvel ouvrage qui repasse en revue quelques thématiques classiques (les insectes mutants, les robots, les gorilles géants, les zombies, les monstres japonais, etc.) et y ajoute quelques nouveaux angles (comme les hommes invisibles ou les dystopies à la 1984). Un ouvrage à l’iconographie très riche et avec, en plus, une préface tout à fait opportune de Joe Dante (le réalisateur américain des Gremlins et de Panic à Florida Beach, en plus d’une vraie intégrité cinématographique, anime un site assez génial de bandes annonces de séries Z, parfait miroir de ces Craignos Monsters).

    Précision préalable, même si c’est Vents d’ouest qui édite ce “beau livre”, celui-ci ne relève pas réellement de l’objet principal de ce blog, la bande dessinée.

    Baron-del-terrorMais on peut déjà le rattacher à la “pop culture” et aux “sous-genres” où se retrouvent, tous plus ou moins frappés de la même opprobre, le cinéma fantastique et la “BD”. Autre apparentement, certains monstres qui peuplent le bouquin de Jean-Pierre Putters ont aussi sévi dans les pulp magazine, comme Eerie, Creepy et autres Contes de la Crypte. Et puis, surtout, dans cet ouvrage brillamment illustré, on peut découvrir, ou retrouver, de belles illustrations dessinées, du temps ou les affichistes étaient avant tout dessinées et évocatrices. De vraies oeuvres originales et naïves, colorées ou expressionnistes, qu’il s’agisse d’illustrer des grands classiques ou des séries Z, parfois totalement transfigurées, comme dans les célèbres posters ghanéens, mis à l’honneur par le même auteur.

    Beaucoup d’affiches sont, qui plus est, reproduites ici en illustrations pleine page, magnifiant le dessin. Ainsi de l’affiche de King Kong de 1933, déclinée en plusieurs versions ou celle de Flesh Gordon. Certaines sont de très belles créations graphiques, comme la psychédélique et colorée affiche de She, the astounding Monster. D’autres sont nettement plus improbables (comme le film qu’elles servent à promouvoir d’ailleurs) tel ce “Baron del terror”, mexicain de Chano Urueta avec son curieux monstre aux oreilles de loup, au bec d’oiseau, à la langue de serpent et aux yeux rouges (et paraissant bizarrement loucher) ou cet étonnant “Curucu, monstre de l’Amazonie”. Ou encore la “Beast of a million eyes”, dont l’auteur s’est contenter de dessiner une demi-douzaine, eux aussi souffrant d’un léger strabisme.

    Bien souvent plus fortes, puissantes et fantasmatiques que les oeuvres qu’elles sont destinées à promouvoir, ces affiches se vivent ici presque comme des créations autonomes (même si le texte, précis et fouillé vient apporter tous les éléments d’infos sur les films évoqués).
    Seul bémol, l’absence de crédits et de signature des auteurs des affiches.
    Mais voilà un livre réjouissant à voir autant qu’à lire.

    Craignos_Monsters_planche

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    1917, les huit mois qui ébranlèrent le monde

    Octobre 17, Patrick Rotman (scénario), Benoît Blary (dessin). Editions Delcourt/Seuil, 112 pages, 17,95 euros. ...

    Ils s’aiment… toujours

    Ils s’aiment, Pierre Palmade (dialogues), Alan (scénario), Emilie Decrock (dessin), éditions Jungle, 48 pages, ...

    Quand “Charlie Hebdo” fait dans l’humour belge

    Ainsi donc, une nouvelle fois, la une de Charlie hebdo aurait fait “polémique” cette ...

    Clifton, droit devant !

    Clifton, tome 22: les gauchers contrariés, Zidrou (scénario), Turk (dessin). Éditions Le Lombard, 48 ...

    La licorne de la rédemption

    Le chevalier à la licorne, Stéphane Piatzszek (scénario), Guillermo G.Escalada (dessin). Editions Quadrants / ...

    Pas de deux sans trois

    Pas de deux, Delphine Cuveele (scénario), Dawid (dessin). Editions de la Gouttière, 40 pages, ...