Petite bédéthèque, grands savoirs

    LPBS-univerLPBS-heavy metalLPBS-droit auteurLPBS-nouvel hollywoodLPBS-requinsLPBS-tatouageLPBS-hasardLPBS_AILa Petite bédéthèque des savoirs, éditions Le Lombard, 72 ou 88 pages, 10 euros.

    Côté concept, c’est un peu une version illustrée des célèbres Que sais-je ? du siècle dernier. Une petite encyclopédie de poche en bande dessinée. Et cette initiative des éditions du lombard commence à prendre du volume. Avec huit ouvrages parus en deux mois sur des thématiques aussi éclectiques que le heavy metal, l’intelligence artificielle, les requins et, tout récemment le droit d’auteur, le “nouvel Hollywood” ou le hasard.

    À chaque fois sont associés un scientifique ou un spécialiste du genre et un illustrateur en phase avec la thématique. Ainsi Marion Montaigne créatrice de l’hilarant blog de vulgarisation scientifique Tu mourras moins bête, mais tu tu mourras quand même se charge de mettre en image l’intelligence artificielle et Hervé Bourhis, auteur notamment du Petit livre rock a été recruté pour le Heavy Metal. Et tous les titres sont préfacés avec intelligence par David Vandermeulen, promu directeur de la collection. Après, le plaisir pris est forcément fonction de l’intérêt du lecteur pour le thème traité. Et l’approche choisie. Mais, globalement, et s’agissant des huit premiers titres, le résultat est toujours soigné et bourré d’infos…

    Ainsi, le Heavy metal,de Black Sabbath au Hellfest”, traité par Jacques de Pierpont (figure de la radio belge) se traduit par une succession de fiches détaillées par sous-genre et sous sous genres, mêlée d’une approche chronologique et géographique montrant l’incontestable richesse du genre, bien au-delà des clichés et son implantation mondiale. Pointu et utile ponctuellement, joliment mis en scène par Hervé Bourhis dans l’esprit de ses “Petits livres” précédents, mais forcément un peu “hard” à ingurgiter en bloc.

    Même sentiment avec le récent livre sur le tatouage, réalisé par Alfred et Jérôme Pierrat (rédac chef de Tatouage magazine). Fictionnalisé à travers l’échange entre un directeur de prison faisant la leçon (et un cours d’histoire et d’anthropologie appliqué sur l’art du tatouage dans le monde depuis la préhistoire) à un détenu adepte du tatouage sauvage en cellule. Des rites primitifs et traditionnels à la récupération par les marins, puis les malfrats avant de devenir une mode très tendance. Très instructif pour le néophyte et joliment dessiné par Alfred.

    LPBS-droit auteur-neaudLe volume sur le droit d’auteur pourrait sembler encore plus ardu et singulier. Mais l’avocat Emmanuel Pierrat se montre très pédagogique sur les divers aspects juridiques de ce droit. Et ces questions sont mis en image avec vivacité et une grand imagination par Fabrice Neaud, qui récupère pour cela des personnages de contes, de comics et plus largement toute une imagerie nourrie de culture populaire. Une belle réussite graphique au profit d’un sujet qui touche bien des pans de la vie quotidienne.

    Autre auteur récent à s’intéresser à un pan de la “pop culture” : Jean-Baptiste Thoret (le critique aux articles souvent hermétiques de Charlie hebdo) qui réalise ici un vrai petit essai sur le Nouvel Hollywood et cette décennie de la moitié des sixties jusqu’à l’arrivée de Star Wars qui vit arriver toute une génération de cinéastes américains (Coppola, Scorcese, etc) qui bouleversèrent l’équilibre du cinéma US. Pour un court temps du moins. Et le choix de Brüno s’imposait, lui qui fait montre d’un vrai amour et d’un style très cinématographique dans sa super série Tyler Cross ou dans Lorna, album hommage à la série Z.

    LPBS-brunoParmi les films qui signèrent la fin du “nouvel Hollywood”, Thoret place Les Dents de la mer, de Steven Spielberg ; une oeuvre qui fit aussi une autre victime: le requin. Le squale n’en n’avait pas besoin, ayant déjà subi plusieurs campagnes de dénigrement, comme l’explique le biologiste Bernard Séret. L’approche est cette fois plus classique, dans le registre du “cours illustré”… mais justement illustré avec jubilation et talent par un auteur s’étant fait une spécialité des requins, Julien Solé.

    L’approche est plus ludique avec Marion Montaigne et Jean-Noël Lafargue, décryptant fantasmes et réalités de l’intelligence artificielle, à travers une version pédagogique de Terminator (un robot est renvoyé dans le passé de 2016 pour retrouver les sources perdues de l’intelligence artificielle et de la cybernétique). Là encore, belle densité d’infos et une approche très vulgarisatrice pour un livre qui incite à aller plus loin. Et qui bénéficie du trait comique irrésistible de Marion Montaigne.

    Deux ouvrages élargissent encore la focale, Ie mathématicien Ivar Ekeland et le dessinateur “oubapien” Etienne Lecroart s’attaquent à une description mathématique du hasard (et de la nécessité), avec une volonté de simplification ludique (et le décalage du dessin de Lecroart). Mais le résultat s’avère quand même un peu aride.

    A l’inverse, l’une des plus belles réussites de la collection est l’association entre Hubert Reeves et Daniel Casanave, qui font rien que moins que nous expliquer l’Univers, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, entre hasard et nécessité encore, mais aussi “rencontres créatrices” et “propriétés émergentes”. Le merveilleux conteur qu’est l’astrophysicien et le style léger et poétique de Casanave s’associent à merveille pour cette belle leçon de sciences et de vie.

    On attend désormais, pour octobre les réflexions sur L’artiste contemporain de Nathalie Heinich et Benoît Feroumont, l’histoire de la prostitution contée par Laurent de Sutter et Agnès Maupré, Le féminisme vu par Anne-Charlotte Husson et Thomas Mathieu et Le minimalisme expliqué Christian Rosset et Jochen Gerner.

    LPBS-reeves

     

     

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Gagner facilement de l’argent

      Gangs, tome 1, Les Pink Panthers, Branislav Kerac et  Jean-Claude  Bartoll. Jungle Thriller, ...

    Une Croisade pour rien

    Les aigles décapitées, Tome 25 : Au nom du roi, Michel Pierret. Editions Glénat, 48 ...

    C’est d’lard… moderne !

    Alexandre Pompidou, Tome 1 – Lard Moderne, Jean-Luc Cornette, Jerry Frissen et Nikola Witko. ...

    Bonjour “Vietnam”

    Vietnam, tome 1: la voie du bouddha, Frédéric Brrémaud (scénario), Chico Pacheco (dessin). Editions ...

    Bienvenue sur fandebd.zeclic !

    Les amoureux de la bande dessinée se donnent désormais rendez-vous sur ce site de ...