Quand “Charlie Hebdo” fait dans l’humour belge

    Charlie-Hebdo_n674
    La une de “Charlie hebdo” de ce mercredi 30 mars…

    Ainsi donc, une nouvelle fois, la une de Charlie hebdo aurait fait “polémique” cette semaine et suscité son lot de commentaires outrés sur les réseaux sociaux. Pas de petit garçon syrien mal (ré)interprété cette fois, ni de dénonciation anticléricale, mais un dessin de Riss sur les attentats du 22 mars à Bruxelles, à la finesse et à la pertinence, certes, toute relative.

    Que Charlie hebdo manque parfois d’inspiration, que son équipe ait du mal à se reconstruire (dans tous les sens du terme) depuis un an, que sa ligne éditoriale verse de plus en plus ouvertement – et régulièrement – dans l’anti-islamisme (mais bon, non sans quelques raisons aussi) apparaît de plus en plus indéniable.
    Mais il faudrait, une fois pour toute, accepter que si c’est la liberté de chacun de ne plus l’acheter ou de ne plus “être Charlie”, c’est aussi celle de l’hebdo d’avoir le traitement qu’il entend. Et ne pas oublier que la raison d’être d’un journal satirique, c’est de rire de tout (le problème venant, sans doute, que désormais, tout le monde le lit ou au moins le voit).
    Et comme le rappelle bien le Figaro (comme quoi…) sur son site, ce n’est pas d’aujourd’hui que Charlie hebdo est un journal “bête et méchant”…

    ... et la réponse des Belges à la une de "Charlie"
    … et la réponse des Belges à la une de “Charlie”

    Concernant cette dernière polémique, il faut reconnaître aux Belges (et à leur sens indéniable de l’humour) d’avoir su trouver la bonne réponse au dessin de Riss. Même mordant et un retour à l’envoyeur qui peut entraîner la réflexion.

    Et, pour le reste et les questionnements existentiels sur l’art de la caricature et les bornes qui doivent être mises (ou pas) à la liberté d’expression en la matière, on peut renvoyer (avec retard, mais toujours accessible en ligne) à l’avant dernier numéro (n°10) de la Revue dessinée et au beau rappel historique fait par Terreur graphique et Fabrice Erre sur leur description de la “chaîne de l’évolution” de la presse satirique, des premières brochures de l’époque de la révolution française jusqu’à Charlie aujourd’hui, série suivie, dans le n°11 actuellement en kiosques d’une réflexion plus ciblée sur la caricature et le “sacré” religieux…

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    1
    WOUAHWOUAH
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    La mémoire graphique de la Shoah s’expose au Mémorial de Paris

    Le Mémorial de la Shoah accueille une exposition d’envergure et passionnante sur la manière ...

    Le club des cinq animaux sans maîtres

     Les cinq sans maîtres, tome 1, Cazenove et Karinka (scénario), Jytéry (dessinateur), Amouriq et ...

    Les coulisses de Michel Drucker sur les planches

    Michel Drucker présentera son one-man-show à l’Auditorium d’Amiens, le 12 février prochain. L’une des ...

    Spa’cool ce qui arrive à Fraco

    Dessinateur amiénois, auteur notamment de la trilogie Dog Fights et, tout récemment, créateur du ...

    Les fils des humiliés

                                                     Dans son dernier roman, magnifique de compassion et d’engagement, Stéphane Guibourgé suit ...