Qui a trahi la Pucelle ?

    L’homme de l’année 1431,  L’homme qui trahit Jeanne d’Arc, Corbeyran, Horne. Editions Delcourt, 56 pages, 14,30 euros

    Capturée devant Compiègne, Jeanne d’Arc a été jugée et condamnée au bucher pour hérésie. Quatre années plus tard, du côté français, faisant gronder le peuple, des rumeurs circulent : la Pucelle a été trahie ! Pire, même la couronne est mise en cause.
    Yolande d’Aragon, belle-mère du roi Charles VI décide secrètement de commanditer une enquête auprès de deux anciens lieutenants de Jeanne d’Arc pour démasquer le véritable traitre afin de ramener le calme. et stabiliser le royaume. Véritable enquête policière menée tambour battant, cette histoire nous fait découvrir le dessous des cartes.

    Interrogatoires musclés, intimidations, manipulations et autres pressions politiques sont de mises pour découvrir le coupable, passant d’un suspect à un autre, les deux enquêteurs ne reculent devant aucun moyen ni personnage. Un récit sombre et noir (comme l’excellente colorisation de Vincent Froissard) et une mise en images soignée qui permet d’accéder à un Moyen-âge réaliste assez éloigné de l’imagerie d’Epinal.

    Entremêlant vérité historique et fiction, Corbeyran explore un univers connu surtout par les nombreuses légendes qui entourent la vie et la mort de Jeanne d’Arc. Si la version présentée ici ne repose que sur des hypothèses, même si nombre d’historiens ne sont pas d’accord, elle n’en demeure pas moins crédible et offre une explication à l’une des grandes énigmes de l’histoire de France.

     

    Commentez ou exprimez-vous grâce aux emojis !
    0
    J'AIMEJ'AIME
    0
    J'ADOREJ'ADORE
    0
    HahaHaha
    0
    WOUAHWOUAH
    0
    SUPER !SUPER !
    0
    TRISTETRISTE
    0
    GrrrrGrrrr
    Merci !

    Tags:

    • Journaliste de profession, rédacteur en chef adjoint (du Courrier picard) de fonction et amateur de bande dessinée par passion, je préfère parler ici d'albums que j'apprécie (avec éclectisme) plutôt que de ceux que je n'aime pas (et qui peuvent plaire à d'autres). Et ce en toute liberté. Cet espace est aussi l'occasion d'évoquer la vie (régionale en premier lieu) de la bande dessinée et parfois au-delà celle du graphisme, du dessin de presse ou des journaux et revues en lien avec l'un ou l'autre. Précisons que la plupart des illustrations utilisées dans ce blog ont pour copyrights leurs auteurs et éditeurs respectifs. Celles-ci visant à présenter leurs œuvres. A leur demande éventuelle, elles seront retirées.

    • Voir les commentaires

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    comment *

    • name *

    • email *

    • website *

    Vous aimerez également peut-être

    Beaux fragments d’une Première guerre dessinée

    Là où poussent les coquelicots, fragments d’une guerre dessinée, film documentaire de Vincent Marie, ...

    Mers-les-Livres et les BD du coin

    7e salon Mers-les-Livres les 7 et 8 juillet à Mers-les-Bains. Avec, côté BD, des ...

    Retour de poids pour la Ribambelle

    La Ribambelle au Japon, Zidrou, Krings. Editions Dargaud, 48 pages, 10,50 euros. Cette fois, ...

    Retour sur TER

    TER, tome 2 (sur 3): le guide, Rodolphe (scénario), Christophe Dubois (dessin). Editions Daniel ...

    Poupoupidours, du grand spectacle !

    Poupoupidours,  Benjamin Chaud. Editions Hélium, 32 pages, 15,90 euros. Après Une Chanson d’Ours et ...

    Radio libres

    Interférences, Laurent Galandon (scénario), Jeanne Puchol (dessin). Editions Dargaud, 128 pages, 17,99 euros. Pour ...